samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Les religieux pourraient bénéficier du régime de retraite des salariés

Publié le

Un projet de loi du Pays ouvre aux ministres des cultes et membres des associations, congrégations et collectivités religieuses, la possibilité de souscrire à un régime d’assurance volontaire de retraite relevant du régime de retraite des salariés.

Publié le 15/01/2020 à 16:11 - Mise à jour le 15/01/2020 à 17:22
Lecture < 1 min.

Un projet de loi du Pays ouvre aux ministres des cultes et membres des associations, congrégations et collectivités religieuses, la possibilité de souscrire à un régime d’assurance volontaire de retraite relevant du régime de retraite des salariés.

La mesure concerne environ 60 personnes de différentes confessions religieuses. La présente réforme opère une extension du régime de l’assurance volontaire en faveur de personnes jusqu’alors dans l’impossibilité de s’assurer à la retraite, car ne relevant ni du régime salarié ni d’une des catégories socio-professionnelles éligible au régime d’assurance volontaire existant.

À l’instar des agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, artisans, commerçants et chefs d’entreprises, les nouveaux entrant dans le régime d’assurance volontaire de retraite demeurent soumis au principe du paiement de la double cotisation patronale et ouvrière telle que définie pour le régime des salariés.

Cette réforme répond ainsi à un besoin d’assurance vieillesse non satisfait et poursuit l’amélioration de la couverture sociale pour tous. Elle permet en effet à des personnes n’ayant pas vocation à relever du minimum vieillesse, puisque disposant d’un revenu, relevant donc d’une logique d’assurance et non d’une logique d’assistance réservée aux plus démunis qui ne peuvent pas cotiser, de cotiser pour se constituer une pension de retraite au terme de leur période d’activité.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
– Modalités d’application de la loi sur le « Bingo »
– Validation des projets de « ZPR de Puohine » et « Rahui no Patere »
– Création d’un office notarial à Taravao
– Aides pour l’acquisition de matériels de radiocommunication
– Plan général d’aménagement de Paea
– Bilan des formations professionnelles 2019 et programmation 2020 du SEFI
– Bilan 2019 et perspectives 2020 du CFPA
– Semaine de la gastronomie au Sénat
– Participation du Pays au Salon de l’agriculture à Paris
– Subvention pour l’acquisition d’un TEP SCAN au CHPF
– Réintégration des légumes frais dans la liste des PPN

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV