jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Les protestants fêtent les 500 ans de la réforme

Publié le

Publié le 26/10/2017 à 12:58 - Mise à jour le 26/10/2017 à 12:58
Lecture 3 minutes

Il y a 500 ans, un moine révolutionne le monde religieux européen, il est allemand, il s’appelle Martin Luther. La tradition veut que le 31 octobre 1517 il placarde une critique virulente de l’église catholique sur les portes d’une église de la ville de Wittenberg. Son geste provoque un bouleversement des mentalités, c’est la réforme. A cette époque, le catholicisme laisse proférer des méthodes qui servent les intérêts matériels de son clergé, notamment la possibilité pour les fidèles de racheter leurs pêchers en versant de l’argent à l’église. C’est contre ces abus que Luther se révolte. Pour lui, seule la repentance peut racheter les hommes. Il invite les chrétiens à lire la bible et se forger leur propre interprétation. Ses idées séduisent et c’est ainsi que naît le protestantisme.
« Je pense que Luther à cette époque, a vu que les choses ne pouvaient pas continuer comme ça et qu’il fallait changer. Aujourd’hui heureusement tout cela est fini. Mais c’est important. Ce qui est important c’est de voir qu’à tout instant, nous devons nous rapprocher de la parole de Dieu », estime Taaroanui Maraea, le président de l’Eglise protestante Maohi. 

L’église protestante maohi célébrera cet anniversaire à partir de samedi et jusqu’à mardi au stade Pater. Avec des prières des danses et de nombreuses animations musicales. L’organisation de cet événement a été confié à la jeunesse de l’église. « Nous avons décidé que cette célébration soit menée par la jeunesse. je pense que c’est très très important. Notre langage continue à véhiculer une vision de la jeunesse qui dit « jeunesse égal problèmes et soucis ». Je pense qu’il faut changer cette vision en disant « la jeunesse c’est notre richesse, c’est demain, notre potentiel. Il faut leur donner confiance et la responsabilité d’organiser quelque chose d’important. »

Les 500 ans de la réforme réuniront toutes les paroisses de Tahiti. Plusieurs milliers de personnes sont attendues à partir de samedi après-midi.  

Rédaction web avec Tamara Sentis

Taaroanui Maraea, le président de l’Eglise protestante Maohi

PRATIQUE 

Programme du 28 octobre

Programme du 29 octobre :

Programme du 30 octobre :

Programme du 31 octobre :

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

« Fa’aiho » : le festival culturel reporté

Le festival "Fa’aiho" qui devait se dérouler dans les différents espaces de la Maison de la culture et dans les jardins de Paofai vient d'être reporté à une date ultérieure.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV