dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Les nouveaux surveillants pénitentiaires accueillis par le Haut commissaire

Publié le

Publié le 21/12/2016 à 15:33 - Mise à jour le 21/12/2016 à 15:33
Lecture < 1 min.

Sur les 15.000 candidats inscrits au concours de surveillant pénitentiaire, 228 sont aujourd’hui gardiens de prison.
Vêtus de leur uniforme bleu marine, ils se tiennent fièrement au garde-à-vous devant les autorités de l’Etat et du Pays et surtout devant leurs familles.
 
C’est la première fois que la promotion se retrouve à nouveau après une année de formation à l’ENAP et dans les centres de détention de métropole. L’un d’eux nous raconte que « le premier choc, ça a été la température: passer de 30° à 2° d’un coup c’est un choc quoi… sinon pour l’ensemble on a été soudé. On s’est serré les coudes pendant tous ces mois de formation donc ça s’est bien passé dans l’ensemble ».
 
Dans son discours d’accueil, le Haut-commissaire est revenu sur les défis auxquels sera confronté ce nouveau personnel, notamment avec l’ouverture du nouveau centre de détention de Ta Tutu à Papeari « Pour être formé il faut une formation initiale et l’expérience et c’est l’expérience qui va commencer pour eux, après quelques jours de repos mérité dans leurs familles… nous souhaitons désormais que ce centre ouvre à la fin du premier trimestre 2017. Le garde des sceaux viendra sens doute l’inaugurer. »
 

Sam Teinaore 

 

Un extrait du haka des nouveaux surveillants de la prison de Papeari

infos coronavirus