jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Les nouveaux professeurs font leur rentrée à Raiatea

Publié le

Chaque année, des centaines de professeurs font aussi leur rentrée en même temps que les élèves. Un moment toujours particulier, notamment lorsque ceux-ci découvrent la Polynésie pour la première fois. Afin de les aider à mieux comprendre les élèves du fenua et le contexte général de leur nouvelle affectation, à Raiatea, le directeur du lycée Professionnel de Uturoa à convié les nouveaux arrivants à une réunion d’immersion compressée.

Publié le 10/08/2021 à 16:45 - Mise à jour le 10/08/2021 à 16:45
Lecture 2 minutes

Chaque année, des centaines de professeurs font aussi leur rentrée en même temps que les élèves. Un moment toujours particulier, notamment lorsque ceux-ci découvrent la Polynésie pour la première fois. Afin de les aider à mieux comprendre les élèves du fenua et le contexte général de leur nouvelle affectation, à Raiatea, le directeur du lycée Professionnel de Uturoa à convié les nouveaux arrivants à une réunion d’immersion compressée.

C’est désormais un rituel en Polynésie : à chaque rentrée scolaire, les nouveaux professeurs qu’ils soient fraîchement débarqués de métropole ou qu’ils soient locaux, sont conviés à une réunion d’information. L’objectif est de les aider à mieux connaître le contexte général de leur nouvelle affectation, mais surtout à comprendre l’élève polynésien et ses spécificités. “On les réunit parce que justement on a mis en place des ateliers pour leur faciliter la gestion de la classe avec eux, les élèves polynésiens. On sait que le professeur parfait n’existe pas, mais on propose des pistes afin d’éviter les situations conflictuelles entre professeurs et élèves” explique Tamatea Van Der Maessen, professeur au lycée professionnel de Uturoa.

Le langage polynésien au sein de l’établissement, les mimiques, l’élève dans son contexte social, économique et géographique, l’absentéisme… De nombreux points sont abordés. “On est un peu plus rassurés. On a des réponses à des questions, et cela ne peut que être bénéfique pour l’enseignant qui arrive” indique Bsiss Moustafa, un professeur. “Je pense que grâce à une formation de ce type, je vais de suite pouvoir mieux me positionner, mieux me caler, par rapport à la nécessité de mon travail, c’est-à-dire comprendre l’élève et l’amener aux résultats scolaires” ajoute Philippe Friboul, un autre professeur.

Nanua Brown, elle, n’a pas d’appréhension particulière. Cette Polynésienne n’a enseigné qu’en métropole, mais elle connaît parfaitement le comportement type du polynésien : “L’élève métropolitain est très avenant, très expressif, alors que l’élève polynésien va être un peu plus en retrait. Il a ses particularités, et c’est ce qui fait aussi le charme de l’élève polynésien”

Des représentants communaux étaient également présents pour expliquer le rôle médiateur qu’ils ont entre l’éducation et les familles. “On a constaté le rôle important de la commune au sein de l’établissement, de pouvoir faciliter la relation entre les familles, puisque nous sommes le maillon fort qui relie les familles à la commune et aux établissements scolaires” précise Elisabeth Tetua, délégataire de l’éducation à la mairie de Uturoa.

Parmi ces 23 nouveaux professeurs, une dizaine rejoindra la quarantaine de professeurs en poste au lycée professionnel de Uturoa.  

Rédigé par

infos coronavirus