lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Les lycées Aorai et Taaone n’en formeront plus qu’un : le lycée de Pirae

Publié le

ÉDUCATION - Le futur lycée de Pirae, né de la réunion des actuels lycées Aorai et Taaone, a été présenté ce vendredi par la ministre de l'Education. Il se veut être un véritable pôle d’excellence.

Publié le 03/05/2019 à 12:53 - Mise à jour le 19/06/2019 à 10:32
Lecture 2 minutes

ÉDUCATION - Le futur lycée de Pirae, né de la réunion des actuels lycées Aorai et Taaone, a été présenté ce vendredi par la ministre de l'Education. Il se veut être un véritable pôle d’excellence.

Né de la fusion des actuels lycées Aorai et Taaone, le lycée de Pirae sera en place à la rentrée 2019.

Ce nouveau lycée, qui se veut être un véritable pôle d’excellence, offrira un panel de formations « exceptionnel ». Il proposera les formations déjà présentes dans ces deux établissements, de la seconde générale, technologique et professionnelle aux baccalauréats généraux, technologiques et professionnels ainsi que des formations post baccalauréat (BTS, Classe préparatoire aux grandes écoles, Expertise comptable).

Mais en plus, l’offre sera enrichie d’une première en Polynésie française : l’ouverture d’une SELO Mandarin (section européenne et langues orientales), préfiguration de la création d’une section internationale Mandarin. « Les élèves qui font déjà du mandarin au collège pourront aller plus loin et avoir un enseignement de mathématiques en mandarin, pour avoir une spécificité sur leur baccalauréat qui sera une véritable plus-value, surtout avec l’importance que prend la langue chinoise aujourd’hui », précise Philippe Beuchot, le proviseur de l’actuel lycée Taaone et futur proviseur du lycée de Pirae.

Ce lycée sera aussi l’établissement support du futur centre d’excellence sportive de Polynésie française installé à Pirae. C’est-à-dire qu’il « accueillera les sportifs pour pouvoir leur permettre de lier l’excellence sportive à l’excellence scolaire, poursuit Philippe Beuchot. Parce qu’on sait que chez les sportifs de haut niveau, la reconversion est extrêmement importante, donc nous voulons leur donner toutes les chances de réussir leur parcours sportif, mais aussi leur vie après le sport. Aujourd’hui on est déjà en train d’organiser l’accueil des nageurs puisque la fédération de natation est prête à entrer dans cette démarche. Ça nous permet aussi de tester notre organisation pour accueillir, dès qu’elles seront prêtes, les autres fédérations qui intégreront ce pôle sportif sur Pirae. »

Il faut noter que le nombre de personnels de direction et d’éducation des deux établissements est intégralement maintenu afin d’instaurer dans le lycée un pôle spécifique d’accueil des élèves de seconde. En effet, « un élève de seconde, les 4-5 premiers mois, de août à décembre, c’est le moment décisif où on a des élèves qui vont se déscolariser, explique Thierry Delmas, le directeur général de l’Education et des enseignements. On a identifié que c’est la période charnière. L’idée est de mettre toute notre énergie sur cette période pour éviter le décrochage scolaire. »

Ce sont tout particulièrement les jeunes originaires des archipels éloignés qu’il s’agit d’accompagner et de rassurer pour éviter les décrochages en cours d’année. Un bâtiment, placé sous la responsabilité d’une proviseure-adjointe, assistée d’un conseiller principal d’éducation et de surveillants, sera entièrement consacré aux élèves de seconde, et à l’accueil de leurs parents.

La construction d’un nouveau bâtiment d’internat programmée pour la rentrée 2021, toujours d’une capacité de 360 places, permettra de rénover par roulement les actuels internats.

Conçu pour optimiser le parcours de chaque élève, ce nouveau lycée mettra l’accent sur l’accueil et l’accompagnement de tous les jeunes, favorisera les passerelles entre les différentes formations et cultivera pour les élèves l’ambition, la réussite et l’excellence.

En août 2019, 2 400 élèves feront leur rentrée au lycée de Pirae, avec parmi eux 650 étudiants.

infos coronavirus