fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Les jeux du Pacifique se feront aux Iles Salomon et pas à Tahiti

Publié le

Publié le 09/05/2016 à 14:40 - Mise à jour le 09/05/2016 à 14:40
Lecture 2 minutes

“Nous avons fait de notre mieux. Félicitations aux Iles Salomon, 11 voix contre 10 pour les votes”, a déclaré Tauhiti Nena sur sa page Facebook. Les résultats ne sont pas officiels mais il semblerait que Tahiti ait perdu d’une voix. 

Les arguments des Iles Salomon auraient été plus alléchants : “Ils ont proposé une offre de gratuité pour le logement et la nourriture, mais également pour le transport aérien, une  gratuité pour 50 personnes de chaque pays”, pouvait-on lire dans un communiqué de presse. Nicole Sanquer, Ministre en charge des sports a déclaré quant à elle : “On a vu ce matin que c’est l’affectif qui a encore joué, puisqu’en donnant les jeux aux Iles Salomon, les Vietnamiens normalement devraient apporter leur contribution financière, pour financer des infrastructures.”
 
Gros bémol, lors d’une réunion avant la présentation, le comité des jeux avait déclaré que les délégations ne pouvaient pas annoncer des offres sous peine d’être disqualifiées. Tahiti a donc retiré les siennes pour ne pas faire le plein d’effets d’annonces. Mais Tahiti a t-elle été trop bonne élève ? C’est à croire que oui puisque les Iles Salomon n’ont pas été disqualifiées. Elles ont été retenues pour accueillir les Jeux du Pacifique de 2023. 

Alors que l’organisation des jeux de 2023 est attribuée, celle de 2019 pose problème. Selon ABC Radio Australia, “le Premier ministre tongien, ‘Akilisi Pohiva, estimait l’an passé que la situation financière du pays était trop mauvaise pour accueillir l’événement. Mais un autre problème est apparu, des querelles internes. Si elles ne se règlent pas, l’organisation des jeux de 2019 risque de leur être retirée. Et même si la Chine, le Japon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée auraient assurées leur aide, autre sujet important, la participation de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande”
 

Rédaction Web 

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Made in fenua : ils passent la nuit devant...

"Il faut trouver des solutions" appellent les commerçants. Pour obtenir un stand au salon Made in fenua, c'est "le premier arrivé, premier servi". Pour être sûrs d'être bien placés, certains ont passé la nuit devant le bâtiment de la CCISM.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X