mercredi 23 septembre 2020
A VOIR

|

Les infirmiers libéraux vont suspendre leur activité

Publié le

Publié le 21/04/2015 à 16:07 - Mise à jour le 21/04/2015 à 16:07
Lecture 2 minutes

Les mouvements sociaux se poursuivent. Ce mercredi, les infirmiers libéraux font savoir, dans un communiqué qu’ils « ont décidé, à contre coeur mais le couteau sous la gorge, de cesser toute nouvelle prise en charge, à domicile ou en cabinet, à compter du dimanche 26 avril minuit et ce jusqu’à ce que les délais conventionnels soient enfin réellement respectés ».

Les infirmiers libéraux se plaignent de retards de paiement de la Caisse de Prévoyance sociale (CPS), depuis « près de 4 ans ». « Depuis maintenant près de 4 ans, les infirmiers à domicile doivent faire face quotidiennement aux retards de paiements de la CPS, atteignant parfois 6 mois ! Ces retards concernent aujourd’hui TOUS les régimes, RST, RNS et même RGS ! », écrivent les infirmiers. Pourtant « notre convention collective fixe à 30 jours le délai maximum de paiement des factures, une fois déposées à la CPS », explique Jérôme Fernandez, président du syndicat des infirmiers libéraux,  dans le communiqué.

Par ailleurs, les infirmiers libéraux doivent désormais se mettre en règle  : ils doivent désormais posséder un cabinet pour recevoir leur patients. Ce qui risque de faire augmenter leurs charges. « Avec la récente obligation de cabinets de soins infirmiers, nous allons devoir faire face à une explosion brutale et arbitraire de nos charges de près de 15%, d’après les prévisions d’un cabinet indépendant d’experts en gestion d’entreprises », écrivent les infirmiers dans leur communiqué.

Enfin, la profession a subi « de plein fouet les effets » de la dernière grève à la CPS. « Il est absolument anormal que nous assumions, nous infirmiers libéraux, aussi bien les conséquences de la grève de la CPS que les dysfonctionnements structurels de l’Assurance Maladie », s’insurgent les infirmiers libéraux.

Le communiqué : 

infos coronavirus

Une aide financière de 450 millions de Fcfp accordée à Air Tahiti

Le Pays a accordé une aide financière d’un montant de 450 millions de Fcfp, pour compenser une partie du déficit global de la SA Air Tahiti qui permettra de préserver sa pérennité, de sauvegarder ses emplois et de désenclaver les archipels de la Polynésie française.

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de retraite

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV