dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Les horticulteurs se préparent pour la Toussaint

Publié le

Publié le 23/10/2015 à 16:17 - Mise à jour le 23/10/2015 à 16:17
Lecture < 1 min.

Cette année, des septuagénaires ont décidé de confier leurs plantations entre les mains de leur fils adoptif. Depuis 3 mois, Ismaël, âgé de 34 ans ne compte plus les heures. Chaque matin il se rend dans le faaapu de ses parents adoptifs qu’il prépare pour la Toussaint . 

Cela fait 30 ans que la famille de Mareta et Ariti vit au gré des saisons, que ce  soit pour la pêche, l’agriculture ou pour l’horticulture. Mareta Tchioung Yao reste toujours présente dans le faaapu. Elle continue de suivre les plantations et  conseille son fils adoptif qui a décidé cette année, de reprendre l’affaire de ses parents. 

Ismael explique:  » j’ai fait pousser deux variétés de crête de coq. L’une qui est bien grosse et l’autre que l’on appelle corail. Avant pour vivre je faisais des petits boulots et lorsque j’arrivait à la fin du contrat, je n’avais plus de travail. C’est comme ça que j’ai décidé de me consacrer exclusivement à cette activité. Cette année je revends 15000 Fcpf et j’en ai 51. »

Une activité qui est donc plus rentable pour Ismael malgré la charge de travail. Après la Toussaint, Ismael et son employé se tourneront vers les plantations agricoles, des fruits et légumes qui seront certainement vendus au bord de la route à Mahaena. 
 

Rédaction web (Reportage de Tauhiti Tauniua)

infos coronavirus