fbpx
jeudi 5 décembre 2019
A VOIR

|

Les horticulteurs se préparent pour la Toussaint

Publié le

Publié le 23/10/2015 à 16:17 - Mise à jour le 23/10/2015 à 16:17
Lecture < 1 min.

Cette année, des septuagénaires ont décidé de confier leurs plantations entre les mains de leur fils adoptif. Depuis 3 mois, Ismaël, âgé de 34 ans ne compte plus les heures. Chaque matin il se rend dans le faaapu de ses parents adoptifs qu’il prépare pour la Toussaint . 

Cela fait 30 ans que la famille de Mareta et Ariti vit au gré des saisons, que ce  soit pour la pêche, l’agriculture ou pour l’horticulture. Mareta Tchioung Yao reste toujours présente dans le faaapu. Elle continue de suivre les plantations et  conseille son fils adoptif qui a décidé cette année, de reprendre l’affaire de ses parents. 

Ismael explique: ” j’ai fait pousser deux variétés de crête de coq. L’une qui est bien grosse et l’autre que l’on appelle corail. Avant pour vivre je faisais des petits boulots et lorsque j’arrivait à la fin du contrat, je n’avais plus de travail. C’est comme ça que j’ai décidé de me consacrer exclusivement à cette activité. Cette année je revends 15000 Fcpf et j’en ai 51.”

Une activité qui est donc plus rentable pour Ismael malgré la charge de travail. Après la Toussaint, Ismael et son employé se tourneront vers les plantations agricoles, des fruits et légumes qui seront certainement vendus au bord de la route à Mahaena. 
 

Rédaction web (Reportage de Tauhiti Tauniua)

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X