mardi 16 juillet 2019
A VOIR

|

Les habitants de Poutoru s’opposent au projet de marina

Publié le

TAHA’A – Le conseil municipal de Taha’a a organisé mardi une réunion pour récolter l’avis des habitants de Poutoru au sujet du projet de marina dans la baie de Apu. Malgré quelques avis pour, le "non" l’emporte.

Publié le 10/04/2019 à 15:03 - Mise à jour le 19/06/2019 à 9:01
Lecture 2 minutes

TAHA’A – Le conseil municipal de Taha’a a organisé mardi une réunion pour récolter l’avis des habitants de Poutoru au sujet du projet de marina dans la baie de Apu. Malgré quelques avis pour, le "non" l’emporte.

La baie de Apu, à Taha’a, a été retenue pour la mise en place d’une marina. Une structure pouvant accueillir 120 bateaux et un carénage de près de 24 000 mètres carrés à proximité. Le coût du projet est de 600 millions de Fcfp, supportés par des investisseurs privés.

Mais voilà, le projet n’est pas du goût des habitants qui se sont mobilisés mardi lors de la réunion de consultation organisée par la mairie. Et ils sont bien décidés à le contrer, comme Raymond, qui “sait qu’après il y aura des conséquences sur les enfants. Du moment qu’il y a un carénage, il y a tous les produits chimiques qui vont dans la mer et nos enfants vont inhaler tout ça”.

Marcelino, un autre habitant, s’inquiète surtout des nuisances que cela pourrait engendrer. Car “on a l’habitude de regarder cette baie de l’intérieur, explique-t-il. Il n’y a rien à part des yachts assez importants qui viennent à l’intérieur, mais ça ne gâche pas toute la vue. C’est une baie qui est très calme et qui risque de ne plus être calme si le projet se met en place.”

Aucune extraction n’est prévue mais le site doit être remblayé et des pontons flottants installés. Pour les riverains, cela suffira à endommager le lagon et son écosystème, sans parler des conséquences de tels travaux et d’une fréquentation accrue de la zone sur les sites archéologiques.

Les 90 emplois annoncés ne feront pas fléchir les opposants. Pour le conseil municipal, ce projet privé aurait pu être un tremplin économique pour l’île.

Céline Temataru, la maire de Tahaa, confie qu’elle avait simplement “voulu valoriser l’île au travers de ce projet et trouver des moyens pour offrir de l’emploi aux jeunes”. Mais elle prend note du choix de ses administrés.

“Je vais d’abord réunir le conseil pour en discuter, puis rencontrer les investisseurs, poursuit-elle. En tous les cas, nous avons entendu le refus de la population et je tiens à les rassurer que je respecte leur décision.”

En attendant, les habitants de Poutoru restent sur leur garde. Une pétition circule actuellement pour contrer le projet. Elle réunit aujourd’hui plus de 300 signatures.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

La vidéo incroyable d’une saisie record de drogue sur...

Les gardes-côtes américains ont dévoilé la vidéo d'un coup de filet impressionnant. Le 18 juin dernier, selon CNN, ils ont saisi 18 tonnes de cocaïne et 420 kilos de marijuana sur un sous-marin qui naviguait dans le Pacifique. Une saisie qui voudrait près de 60 milliards de Fcfp.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X