mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Les forains de Vaitupa se retrouvent sans terrain

Publié le

Cette année, le motu Ovini de Vaitupa n’accueillera pas la traditionnelle fête foraine de juin à août. Des travaux de réaménagement du site sont en cours, empêchant la tenue de l'événement pour des raisons de sécurité. Les professionnels habitués des lieux sont dans l’attente d’une solution d’urgence.

Publié le 04/05/2021 à 16:15 - Mise à jour le 04/05/2021 à 16:15
Lecture 2 minutes

Cette année, le motu Ovini de Vaitupa n’accueillera pas la traditionnelle fête foraine de juin à août. Des travaux de réaménagement du site sont en cours, empêchant la tenue de l'événement pour des raisons de sécurité. Les professionnels habitués des lieux sont dans l’attente d’une solution d’urgence.

Les forains de Faa’a sont inquiets. Les grandes vacances scolaires approchent à grand pas et ils n’ont toujours pas d’emplacement pour leurs attractions.

« On n’a pas accès au site cette année, puisque les travaux de Vaitupa ont commencé, explique Stéphane Philipponneau, le président de l’association des forains de Faa’a. On nous avait dit oui au début, après on nous a dit non. Après on est retourné sur le site avec les différents acteurs du terrain, on nous a redit non, et on nous a dit : on n’a pas de solution pour vous. Cette année, moi j’ai le problème, mais dans l’avenir, ça sera les autres associations qui auront le problème. Outumaoro, l’année prochaine ils veulent commencer à construire la salle, donc ils auront le même problème, ils vont être éjectés de leur terrain. Et l’année d’après, ce sera le site de Mamao où ils veulent aussi commencer à faire leur parc. C’est bien beau de faire des parcs partout. Mais et nous, on va où ? »

Chaque année, de juin à août, le site de Vaitupa accueille une quarantaine de propriétaires de baraques et de manèges, pour 3000 à 5000 visiteurs attendus par jour. Une activité qui permet, en outre, la création de 200 emplois saisonniers. « Mais pour l’instant, il n’y a rien du tout. Et c’est pas une question de covid, c’est une question de terrain. Le territoire n’a plus de terrain à nous donner », assène le président de l’association des forains de Faa’a.

Malgré des demandes adressées au président du Pays, au vice-président et au ministre en charge de leur dossier, les forains de Faa’a restent sans réponse. Contacté par nos soins, le ministère de la Culture n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Des solutions pourraient pourtant être envisagées, selon le président de l’association.  

« Déjà il y a le site de Bel Air, sauf qu’ils veulent commencer les travaux pour faire le remblai, indique-t-il. Après on a Vaitupa, c’est-à-dire que quand vous entrez à Vaitupa, sur la gauche, il y a un parking. On voulait inverser. Au lieu de se mettre devant le chantier, se servir du parking pour mettre nos manèges. Et le soir se servir de là où on mettait nos manèges pour garer les voitures, avec des vigiles pour ne pas que les gens aillent sur le chantier. Mais ils ne veulent pas. »

De leur côté, les forains de Outumaoro et de Mamao commenceront à s’installer le 24 mai.

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...