mardi 9 août 2022
A VOIR

|

Les fidèles face à la menace Omicron

Publié le

Comme tous les dimanches, les fidèles se sont donnés rendez-vous dans leur paroisse respective. Les confessions religieuses ont elles aussi été durement touchées par la covid et ont dû s’adapter aux diverses restrictions sanitaires. A l’aube d’une éventuelle nouvelle vague Omicron sur le territoire, quel discours tiennent-elles ?

Publié le 26/12/2021 à 17:14 - Mise à jour le 26/12/2021 à 17:17
Lecture 2 minutes

Comme tous les dimanches, les fidèles se sont donnés rendez-vous dans leur paroisse respective. Les confessions religieuses ont elles aussi été durement touchées par la covid et ont dû s’adapter aux diverses restrictions sanitaires. A l’aube d’une éventuelle nouvelle vague Omicron sur le territoire, quel discours tiennent-elles ?

Les fidèles des différentes confessions religieuses du fenua n’ont pas manqué leur rendez-vous dominical. Malgré la menace du variant Omicron, tous ont souhaité participer à cette dernière messe de l’année. Une petite victoire pour les autorités religieuses qui ont su maintenir le lien tout en sensibilisant sur la dangerosité de la covid.

Le Pasteur Bennett, du centre de Tarona de la Communauté du Christ, appelle les fidèles à se faire vacciner : “nous conseillons, nous encourageons les membres de la congrégation et de l’Eglise à faire un choix responsable. Ce choix responsable nous permet de nous mettre en sécurité et de mettre en sécurité tous ceux qui nous entourent. Cela nous permet aussi d’organiser nos services de cultes régulièrement et plus ou moins normalement“.

Car lors de la seconde vague épidémique due au variant Delta en août dernier, la communauté du Christ et ses 9 000 membres en Polynésie ont payé un lourd tribut : “les familles ont dû se séparer malheureusement de personnes qui leur sont chères. Pendant le confinement, à l’Eglise de Tarona, pratiquement tous les soirs, nous avons eu des veillées”, déplore le Pasteur Bennett. “C’est énorme et on sait très bien qu’une des raisons, c’est parce qu’ils n’étaient pas vaccinés”.

Du coté de l’Eglise catholique, même discours. Après une période de doutes sur les bienfaits des vaccins anti-covid, l’Eglise souhaite aujourd’hui clarifier les choses : “vaccinez-vous, protégez-vous, faîtes attention”, appelle Ken Tehei, le diacre de l’Eglise Maria No Te Hau. “Respectez les gestes barrières. Il ne faut pas faire n’importe quoi. C’est pour nous, c’est pour notre santé”.

Une détresse sanitaire qui accroit aussi la détresse sociale. De son côté, l’Eglise catholique sollicite la générosité de chacun pour aider les plus démunis : “on a organisé une collecte. En à peine trois semaines, on a eu beaucoup de denrées alimentaires qu’on a distribué cette semaine. Les familles sont divisées aujourd’hui […], il y a des familles qui ne s’en sortent plus”, témoigne le diacre Ken Tehei.

Une chose est sûre, la covid n’a pas ébranlé la foi des fidèles…

infos coronavirus