jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Les feux d’artifice, un incontournable du Réveillon

Publié le

Qui dit premier de l’an, dit bien souvent feux d’artifices. Ce matin, les amateurs défilaient auprès des revendeurs à la veille du Réveillon. Et certains acheteurs sont prêts à dépenser sans compter pour illuminer leur soirée et épater leur entourage.

Publié le 30/12/2019 à 17:23 - Mise à jour le 31/12/2019 à 14:49
Lecture 2 minutes

Qui dit premier de l’an, dit bien souvent feux d’artifices. Ce matin, les amateurs défilaient auprès des revendeurs à la veille du Réveillon. Et certains acheteurs sont prêts à dépenser sans compter pour illuminer leur soirée et épater leur entourage.

Pour certains, un premier de l’an sans feux d’artifice, ce n’est pas un véritable Réveillon. À la veille du grand soir, les amateurs se pressaient chez les revendeurs. Petites comètes de couleurs aux gros feux d’artifice compact, il y en a pour tous les goûts et tous les prix.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les prix, justement, Firmin Maraiauria n’y fait pas vraiment attention. Cet amoureux de la pyrotechnie a déjà acheté pour 170 000 Fcfp de matériel dimanche. Mais ce n’est pas encore suffisant, et compte en racheter pour 200 000 Fcfp : « Je suis encore venu en chercher aujourd’hui, comme je sais que demain, c’est le jour de l’An. On va faire péter le quartier ! (…) J’adore les feux d’artifice. J’adore les admirer, c’est formidable » nous dit-il.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

D’autres sont venus pour faire plaisir à leurs enfants, mais ils ne sont qu’à moitié rassurés par la manipulation des feux d’artifice. « Ce sont mes enfants qui vont le faire, pas moi. Je les surveillerai de loin » explique Tiare Ura Maro, une cliente.

Les revendeurs veulent absolument éviter un grave accident. Ils ont donc aussi une mission de conseil auprès de leurs clients. « On leur explique le bon déroulement : comment caler les feux d’artifice, quelles sont les distances de sécurité, comment allumer le feu d’artifice etc. Une main peut être arrachée en quelques secondes » précise Stéphane Philipponneau, artificier.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Mais en suivant les recommandations de manipulations, il n’y a aucune raison de mal commencer la nouvelle année.

infos coronavirus