fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

Les études de médecine s’ouvrent à d’autres profils

Publié le

L’heure de faire ses vœux sur Parcours Sup approche à grand pas pour les lycéens, avec une nouveauté cette année pour les candidats en médecine. En effet, la réforme des études de santé signe non seulement la fin du redoutable concours de la Paces (première année commune aux études de santé), mais aussi du numerus clausus. L’Université de la Polynésie française propose à la place une première année de licence Science de la vie avec accès santé.

Publié le 13/01/2020 à 17:04 - Mise à jour le 14/01/2020 à 15:54
Lecture 2 minutes

L’heure de faire ses vœux sur Parcours Sup approche à grand pas pour les lycéens, avec une nouveauté cette année pour les candidats en médecine. En effet, la réforme des études de santé signe non seulement la fin du redoutable concours de la Paces (première année commune aux études de santé), mais aussi du numerus clausus. L’Université de la Polynésie française propose à la place une première année de licence Science de la vie avec accès santé.

17 ans après son lancement à Tahiti, la première année commune aux études de santé (Paces) prend fin. Du moins en théorie. Car si le concours ultra sélectif disparaît au profit du contrôle continu, le nombre de places reste soumis à la capacité d’accueil de l’Université de la Polynésie française (UPF). Soit 19 places, et un petit bonus pour l’année de transition.

“Jusque-là en médecine, nous avions 19 places, explique Marina Demoy-Schneider, vice-présidente en charge de la formation à l’UPF. Et pour l’année 2020-2021, nous aurons 22 places réparties entre les redoublants de la Paces et les nouveaux étudiants de la L1 accès santé.”

C’est-à-dire la première année de licence avec accès aux études de santé (LAS). Ainsi, 30 crédits des matières enseignées ici sont quasiment les mêmes qu’en Paces. Le reste étant consacré à une discipline dite “mineure”. Il s’agit en l’occurrence de “science de la vie” à l’UPF. Pour les profils plus littéraires, le campus partenaire de Bordeaux offre deux formules supplémentaires.

“On ne peut pas proposer plusieurs licences accès santé, parce qu’on n’a pas les mêmes moyens, souffle Marina. Celle qui était la plus judicieuse était la licence Science de la vie. Mais à Bordeaux, ils ont aussi une licence Droit accès santé, une licence Sciences humaines et sociales accès santé. Ça veut dire que dans cette licence sciences humaines et sociales accès santé, il va y avoir des étudiants qui auront fait un cursus littéraire au lycée, ce qu’il n’y avait pas, ou vraiment très peu jusqu’à présent.”

En cas d’échec en L1, tout n’est pas perdu. L’étudiant peut toujours poursuivre sa licence dans la discipline “mineure”, c’est-à-dire en Science de la vie, en Droit, ou en Sciences humaines et sociales.   

“Si, à l’issue de la L1sciences de la vie accès santé ils n’ont pas été lauréats pour poursuivre leurs études de médecine à Bordeaux, ils pourront aller en L2 qui sera alors une L2 accès santé et pourront retenter leur chance, poursuit la vice-présidente en charge de la formation et de la vie universitaire. Ils pourront repasser les modules santé, tout en ayant acquis des crédits européens : c’est le système des ECTS. S’ils sont lauréats au bout de la deuxième fois, c’est tout bon pour eux, ils auront mis deux ans.”

Si toutefois ils ne décrochent pas de place en médecine au terme de la deuxième année, “ils pourront quand même accéder à la troisième année de licence, et là ils auront déjà acquis tout ce qu’il y a en première année et en deuxième année, donc ils n’auront pas de retard par rapport aux autres” précise la responsable.

Le champ des possibles va donc être plus important. La majorité de nos étudiants qui réussissait au concours avait fait un bac S. Quelqu’un qui avait fait un cursus littéraire avait nettement moins de chance, pour ne pas dire quasiment pas de chance de réussir. Là le programme va être adapté, ça ne va pas être plus facile, mais ça va ouvrir un autre champ.”

Si l’objectif in fine est d’augmenter le nombre de médecins, la réforme permet surtout d’ouvrir le champ des possibles et faciliter la réorientation.

Notez cependant qu’à l’instar de la Paces pour l’année 2020-2021, seule la première année de licence science de la vie accès santé est disponible à l’UPF. Les étudiants qui auront obtenu leur place en seconde année d’études de santé poursuivront bien entendu leurs études à Bordeaux.

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X