dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Les enfants de Faa’a initiés à la photographie

Publié le

Des enfants de Faa'a, âgés de 7 à 12 ans, sont actuellement initiés à la photographie avec Marie-Hélène Villierme.

Publié le 05/11/2020 à 16:29 - Mise à jour le 05/11/2020 à 16:29
Lecture 2 minutes

Des enfants de Faa'a, âgés de 7 à 12 ans, sont actuellement initiés à la photographie avec Marie-Hélène Villierme.

La commune de Faa’a a lancé, à Piafau, une initiation à la photographie. Cette initiative vise à faire découvrir de façon ludique l’importance de l’image et de mieux discerner la fiabilité des informations. Des enfants âgés de 7 à 12 ans, des quartiers de Faa’a, notamment de Pamatai, ont pu profiter de ce nouvel atelier animé par l’artiste et photographe Marie-Hélène Villierme.

« Comment regarder ? C’est plus un apprentissage du regard, faire une photo en horizontal ou en vertical et distinguer le sujet principal, explique-t-elle. Petit à petit, on les entraîne sur l’objet à prendre en photo. Nous avons commencé à nous photographier, ici à Piafau et après à l’extérieur, autour des activités sportives organisées par la commune, comme le va’a, l’équitation au ranch situé à Afaahiti, à la Break Dance et à la magie. Et après on va vers les choses plus abstraites, on essaye de regarder les lignes, les diagonales, les dynamiques. On va tout doucement vers un apprentissage du regard de ce qu’on photographie, le décor ; le contexte et après la composition. Au bout de quatre jours de stage, je vois que les enfants affinent leur regard. Mais l’idée est de les faire apprécier l’image pour ce qu’elle est. C’est-à-dire les lignes, les couleurs, la lumière. C’est réfléchir en regardant. »

Une restitution des photos prises par les participants aura lieu ce vendredi 6 novembre à Piafau. Ces photos seront ensuite présentées au public lors d’un spectacle prévu le samedi 28 novembre. 

Ce projet éducatif local est organisé par le service Animation de la ville de Faa’a, en partenariat avec l’association Caméléon et Taaretu.

infos coronavirus

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :