mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Les élèves du lycée hôtelier à l’école de la météo

Publié le

La semaine dernière, les agents de météo France de Faa'a se sont rendu au lycée hôtelier pour aborder le changement climatique avec une centaine d’élèves. Cette semaine, place à la pratique. Deux classes de cuisine et de pâtisserie-boulangerie ont visité la station météo de Faa'a.

Publié le 26/01/2020 à 14:36 - Mise à jour le 26/01/2020 à 14:37
Lecture < 1 min.

La semaine dernière, les agents de météo France de Faa'a se sont rendu au lycée hôtelier pour aborder le changement climatique avec une centaine d’élèves. Cette semaine, place à la pratique. Deux classes de cuisine et de pâtisserie-boulangerie ont visité la station météo de Faa'a.

Des élèves en CAP cuisine au lycée hôtelier de Outumaoro ont visité mardi la station météo de Faa’a, pour découvrir comment les prévisions sont établies.

Afin de prévoir le temps, plusieurs outils sont employés quotidiennement pour récolter des données. Une fois recueillies, celles-ci sont envoyées pour traitement à Toulouse, avant de revenir à Faa’a.

« Aujourd’hui on leur a montré le parc à instruments, les différents instruments pour récolter la température, les précipitations, explique Manina Anihia, météorologue. On leur a expliqué également les mesures de précipitations qu’on récolte en altitude avec le radiosondage automatique. Egalement on leur a fait un bref historique de la météorologie en Polynésie française. »

Rémy Trebel est professeur au lycée hôtelier. Il est à l’origine de ce projet dont l’objectif est de sensibiliser les élèves au dérèglement climatique, parce que « ça peut avoir une incidence également sur leur métier, explique-t-il. Quand on rentre plus en détail dans ce qui peut se passer avec le dérèglement climatique, savoir que ça peut avoir des incidences sur les céréales, etc., et qu’ils vont avoir peut-être un jour des problèmes pour s’approvisionner en farine ou autre. Donc c’est plus pour montrer aux élèves qu’aujourd’hui il faut avoir un comportement plus responsable et de s’apercevoir qu’on ne peut pas vivre comme avant. »

Tous les jours à 13h15 à la station météo de Faa’a, le lâcher du ballon radiosonde est effectué automatiquement. Celui-ci peut s’envoler jusqu’à 30 000 mètres d’altitude, pour mesurer les caractéristiques de l’atmosphère.

infos coronavirus