dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Les élèves de CM1 de Erima découvrent l’upcycling

Publié le

Publié le 25/06/2019 à 13:06 - Mise à jour le 25/06/2019 à 13:06
Lecture 2 minutes

Rien ne se perd, tout se transforme, une célèbre maxime expliquée aux élèves de CM1 de l’école Erima ce mercredi matin. Gaël Manes directeur de l’institut Kaly and Joy, accompagné de Gérard Dumora, du collectif Vortex, ont décidé de valoriser ce qu’on appelle l’upcycling ou comment donner une seconde vie aux déchets.

>>> Lire aussi : “Sublimez vos déchets” ce samedi au centre Vaima

Au 1er étage de l’école, les élèves ont déroulé des bandes de lingettes sur plusieurs mètres. L’idée est de faire de ce produit non-recyclable une installation artistique : “L’idée c’est de montrer aux jeunes qu’on peut travailler sur la valorisation des déchets plutôt que le recyclage à proprement parler. On peut, grâce à une activité créative, imaginer des projets”, explique Gaël. 

Pour expliquer ce projet aux enfants, Gérard et Jacqueline ont fait le déplacement de métropole. Tous deux éco-designers, ils ont créé le collectif Vortex il y a trois ans : “J’ai vécu ici en Polynésie, à Moorea pendant 8 ans et c’est à mon retour en métropole, une fois sensibilisé à l’environnement, que j’ai eu l’idée d’aller voir les industriels et voir ce que eux jetaient en fait, explique Gérard. Ce qui est un déchet pour un industriel ou pour une entreprise ne l’est pas forcément pour le monde artistique. Pour nous artistes, c’est une matière première avant tout (…) L’objectif avant tout c’est de sensibiliser les enfants aux déchets. Tout simplement en leur expliquant que quand ils mangent un bonbon, ou qu’ils jettent leur papier par terre, en fait ça va aller dans les rivières, et de la rivière ça va dans la mer et dans la mer ce sont les poissons qui eux se nourrissent de ça.” 

> Une tournée des écoles envisagée

Mais la notion de faire du neuf avec du vieux est encore flou dans la tête de ces enfants. Des enfants qui sont tout de même déjà bien sensibilisés au recyclage : “Quand on a fini de manger par exemple des bananes ou des oranges, nous on met dans le compost”, raconte une petite fille. 

Si l’Upcycling se fait encore timide en Polynésie, l’institut Kaly and Joy se veut être un tremplin pour développer cette tendance au fenua. Une tournée dans d’autres écoles pourrait être envisagée.

Rédaction web avec Sophie Guébel 

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV