samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Les effets positifs du confinement

Publié le

Les Polynésiens sont en confinement depuis le vendredi 20 mars, minuit. Une situation qui incite tout le monde à prendre de nouvelles habitudes et à vivre autrement. Et si ce confinement est mal vécu par certains, il semble toutefois avoir des effets positifs, notamment sur la famille et l’environnement.

Publié le 29/03/2020 à 11:44 - Mise à jour le 29/03/2020 à 10:56
Lecture 2 minutes

Les Polynésiens sont en confinement depuis le vendredi 20 mars, minuit. Une situation qui incite tout le monde à prendre de nouvelles habitudes et à vivre autrement. Et si ce confinement est mal vécu par certains, il semble toutefois avoir des effets positifs, notamment sur la famille et l’environnement.

Si pour certains habitants, le confinement c’est devoir prendre son mal en patience, pour cette mamie de Mahina, c’est l’occasion de resserrer les liens familiaux et d’inciter ses petits-enfants à renouer avec la nature. « Je crois qu’ils sont heureux du confinement quand ils sont devant leurs appareils… Mais on essaie de les sortir de là, pour éviter qu’ils s’avachissent devant leurs appareils » explique Vaite Helme-Jamet.

Au jardin plutôt que sur son vini.

« Personnellement, cela me permet de parler davantage à ma famille. Généralement, je pars tôt le matin et je reviens tard le soir, donc on ne parle pas beaucoup. Là, on parle, et en plus, je retrouve des cousins qui étaient enfermés chez eux et qu’on a ramenés ici. On se retrouve en famille » ajoute Aratai Jamet, son petit-fils.

Lire aussi > « Il faut qu’on apprenne de ce confinement : on peut très bien vivre sans consommer autant »

En Chine, le confinement des habitants a permis une baisse importante de la pollution. C’est le constat effectué par la NASA et l’Agence spatiale européenne. Pour frère Maxime Chan, fervent défenseur de l’environnement, cela confirme non seulement l’impact de l’activité humaine sur la nature, mais également l’interdépendance entre les êtres humains. « Nous ne sommes pas des individus séparés les uns des autres. Ce qui arrive aux autres nous interpelle, cela a des conséquences sur notre vie personnelle, et surtout sur ce qui nous entoure. (…) Et on s’aperçoit que nous sommes qu’un élément de cet ensemble, un faible élément. Il suffit d’un petit virus que l’on ne connait pas pour que tout soit bouleversé dans notre vie » nous dit-il.

Lire aussi > Coronavirus : derrière les drames, quelques conséquences positives

Sur le territoire, il n’existe aucun organisme capable de mesurer le taux de pollution de l’air pour voir si le confinement a eu des effets positifs sur l’environnement. Les climatologues de Météo-France Polynésie disent attendre la fin de la période de confinement pour dresser un bilan des températures enregistrées.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV