lundi 28 septembre 2020
A VOIR

|

Les doctorants se sont départagés à l’université… en 180 secondes !

Publié le

Quatre doctorants ont présenté leur thèse en moins de trois minutes, ce mercredi à l'université de la Polynésie française. Les deux plus éloquents, le philosophe Simon Deprez et la scientifique Mathilde Maslin, représenteront la Polynésie devant un jury national.

Publié le 11/03/2020 à 16:35 - Mise à jour le 11/03/2020 à 16:46
Lecture 2 minutes

Quatre doctorants ont présenté leur thèse en moins de trois minutes, ce mercredi à l'université de la Polynésie française. Les deux plus éloquents, le philosophe Simon Deprez et la scientifique Mathilde Maslin, représenteront la Polynésie devant un jury national.

C’est un concours où l’on a une chance sur deux d’obtenir un billet pour la métropole… à condition toutefois de préparer une thèse à l’École Doctorale du Pacifique, de savoir captiver son auditoire, et surtout de pouvoir expliquer des années de recherches à un public qui n’en est pas du tout spécialiste !

Défi réussi pour Simon Deprez, prix du jury, et Mathilde Masin, prix du public du concours « Ma thèse en 180 secondes », dans deux styles très différents.

Simon Deprez est théâtral, sa voix puissante et sa gestuelle digne d’un orero portent un texte ciselé. Il veut développer la réflexion philosophique chez les élèves de CP, et nous en convainc sans mal dans le temps imparti, à la seconde près.

Mathilde Maslin a dévoilé quelques secrets de ses éponges – (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Mathilde Masin, beaucoup plus douce, présente son sujet de thèse comme un conte : celui d’une innocente éponge menacée par les prédateurs… mais dont les défenses chimiques sont d’un grand intérêt pour la science, et qu’il faudrait donc pouvoir produire en quantité. Elle finira même avec humour en interpellant Bob l’éponge.

Tous deux participeront en avril à la demi-finale nationale, avec en ligne de mire la finale nationale en juin… et même, peut-être, la finale internationale.

Mention spéciale à Vateanui Sansine, plus discret mais aux recherches prometteuses sur les apports d’énergie par le froid et par le soleil, tout en appréhendant mieux les aléas climatiques.

Les quatre candidats au concours – (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Alain Barrere, lui, était visiblement moins préparé, mais il faudra suivre ses travaux avec attention : il s’intéresse à l’intégration des personnes handicapées dans les entreprises polynésiennes.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Port du masque obligatoire : le tribunal administratif ordonne...

Par deux ordonnances rendues aujourd’hui, les juges des référés du tribunal administratif de la Polynésie française estiment que le haut-commissaire de la...

Moorea : une reprise touristique plutôt timide, la clientèle locale...

Depuis le 15 juillet dernier, le pays a réouvert les vols internationaux. Une ouverture très attendue par les professionnels du touristique durement touchés par le confinement. Plus de deux mois plus tard à Moorea, force est de constater que la reprise demeure timide. Et c’est la venue sur l’île sœur de résidents d Tahiti qui sauve quelque peu les meubles.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV