mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Les discothèques rouvriront-elles en Polynésie ?

Publié le

Annoncée par Alain Griset, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, la réouverture des discothèques en métropole se fera officiellement le 9 juillet prochain. Mais cette nouvelle mesure sera-t-elle appliquée sur le territoire ? Les patrons des night clubs, qui ont dû fermer depuis le 20 mars 2020, souhaitent avoir des réponses.

Publié le 22/06/2021 à 18:17 - Mise à jour le 22/06/2021 à 18:17
Lecture 2 minutes

Annoncée par Alain Griset, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, la réouverture des discothèques en métropole se fera officiellement le 9 juillet prochain. Mais cette nouvelle mesure sera-t-elle appliquée sur le territoire ? Les patrons des night clubs, qui ont dû fermer depuis le 20 mars 2020, souhaitent avoir des réponses.

15 mois après leur fermeture, les patrons de discothèques tirent la langue. Résignés, ils demandent aux autorités du fenua d’amorcer un retour au dialogue pour envisager une sortie de crise.

“J’ai demandé un rendez-vous au directeur de cabinet du haussariat il y a 3 semaines, 1 mois. Les renseignements généraux m’ont appelé pour savoir pourquoi, c’était dans le mail de demande du rendez-vous. Je suis dans l’attente du rendez-vous et je me retrouve comme au début. Tout au début pour avoir un rendez-vous, c’était compliqué”, confie Stéphane Gay, le président du syndicat des bars dancing.

Asphyxiés par les charges et certaines aides non versées, ces patrons caressent enfin l’espoir de voir leurs entreprises redémarrer suite à la levée du couvre-feu, mais aussi et surtout grâce à l’annonce du gouvernement central qui autorisera les boîtes de nuit de l’Hexagone à rouvrir dès le 9 juillet prochain.

“Moi j’ai des saisies sur les comptes, j’ai eu des menaces écrites de mon propriétaire pour être expulsé, poursuit Stéphane Gay. J’ai donné tout ça, sans retour du haussariat ou autre, alors qu’on me dit : ‘ça ne vous arrivera pas, ne vous inquiétez pas. Personne ne pourra vous mettre dehors’. Ben c’est pas vrai…”

Contacté par notre rédaction, le haut-commissariat nous a transmis par email une réponse évoquant le souhait de l’État et du Pays de mettre en place sur le territoire et “dans les meilleurs délais possibles” un pass sanitaire par le biais de l’application mobile “tousanticovid” utilisée depuis quelques semaines en métropole. “Mais dans ces conditions, et alors même que l’expérimentation lancée en métropole n’a pas débuté, il est encore trop tôt pour envisager une ouverture immédiate des discothèques.”

Néanmoins le représentant de l’État indique dans son courrier qu’il reste “à l’écoute de toute suggestion qui pourrait être faite par les représentants de la profession pour faciliter la réouverture”. Autant dire que la fièvre du samedi soir n’est pas prête de retomber du côté des patrons des boîtes de nuit du fenua.

Contacté également par notre rédaction, le Pays, par le biais de sa plateforme Covid, n’a pas pu nous transmettre d’informations complémentaires sur une éventuelle réouverture des discothèques.

infos coronavirus