samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Les demandeurs d’emploi se remettent à niveau

Publié le

EMPLOI - Le SEFI en partenariat avec l’accueil Te Vai-Ete animé par le père Christophe, permettent, depuis le 18 mars dernier, à des demandeurs d’emploi en pleine précarité d’assister à une formation de remise à niveau. Au programme formation théorique et activités ludiques ou encore sportive.

Publié le 19/04/2019 à 7:27 - Mise à jour le 18/06/2019 à 11:27
Lecture < 1 min.

EMPLOI - Le SEFI en partenariat avec l’accueil Te Vai-Ete animé par le père Christophe, permettent, depuis le 18 mars dernier, à des demandeurs d’emploi en pleine précarité d’assister à une formation de remise à niveau. Au programme formation théorique et activités ludiques ou encore sportive.

Français et mathématiques, les matinées de formation sont consacrées essentiellement à la remise à niveau des règles de bases. Ici, il n’est point question de cours magistral, mais plutôt d’échanges entre participants et formateur. « Il ne s’agit pas de recommencer un apprentissage tel que cela leur a été donné à l’école, c’est interactif. Ce que l’on veut, c’est qu’ils puissent interagir de façon correcte dans un milieu professionnel. » explique Marie-Helene Oulé, directrice du centre de formation Horizon Francophone.

Une interaction orale mais également visuelle, grâce au soutien du SEFI. Les 11 stagiaires triés sur le volet par le centre d’accueil Te  Vai-Ete ont également bénéficié d’un relooking avec une séance chez le coiffeur ainsi que d’un suivi médical. L’objectif est de redynamiser ces stagiaires à tous les niveaux. « Cette formation est faite pour juger nos capacités, ce n’est pas forcément facile, il faut se débrouiller et être motivé. » assure Daniel Tauhiro, demandeur d’emploi.

Si la matinée est dédiée à la formation théorique, l’après-midi est consacrée aux activités ludiques ou sportives. Ici les stagiaires s’adonnent au Molkky, un jeu de quille finlandais qui demande adresse et stratégie… un bon moyen de mettre en pratique les acquis du matin…

Il reste encore aux stagiaires deux mois de formation avant de pouvoir prétendre à un entretien d’embauche tandis que d’autres seront orientés vers d’autres formations.

infos coronavirus