mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Les demandeurs d’emploi se remettent à niveau

Publié le

EMPLOI - Le SEFI en partenariat avec l’accueil Te Vai-Ete animé par le père Christophe, permettent, depuis le 18 mars dernier, à des demandeurs d’emploi en pleine précarité d’assister à une formation de remise à niveau. Au programme formation théorique et activités ludiques ou encore sportive.

Publié le 19/04/2019 à 7:27 - Mise à jour le 18/06/2019 à 11:27
Lecture 1 min.

EMPLOI - Le SEFI en partenariat avec l’accueil Te Vai-Ete animé par le père Christophe, permettent, depuis le 18 mars dernier, à des demandeurs d’emploi en pleine précarité d’assister à une formation de remise à niveau. Au programme formation théorique et activités ludiques ou encore sportive.

Français et mathématiques, les matinées de formation sont consacrées essentiellement à la remise à niveau des règles de bases. Ici, il n’est point question de cours magistral, mais plutôt d’échanges entre participants et formateur. “Il ne s’agit pas de recommencer un apprentissage tel que cela leur a été donné à l’école, c’est interactif. Ce que l’on veut, c’est qu’ils puissent interagir de façon correcte dans un milieu professionnel.” explique Marie-Helene Oulé, directrice du centre de formation Horizon Francophone.

Une interaction orale mais également visuelle, grâce au soutien du SEFI. Les 11 stagiaires triés sur le volet par le centre d’accueil Te  Vai-Ete ont également bénéficié d’un relooking avec une séance chez le coiffeur ainsi que d’un suivi médical. L’objectif est de redynamiser ces stagiaires à tous les niveaux. “Cette formation est faite pour juger nos capacités, ce n’est pas forcément facile, il faut se débrouiller et être motivé.” assure Daniel Tauhiro, demandeur d’emploi.

Si la matinée est dédiée à la formation théorique, l’après-midi est consacrée aux activités ludiques ou sportives. Ici les stagiaires s’adonnent au Molkky, un jeu de quille finlandais qui demande adresse et stratégie… un bon moyen de mettre en pratique les acquis du matin…

Il reste encore aux stagiaires deux mois de formation avant de pouvoir prétendre à un entretien d’embauche tandis que d’autres seront orientés vers d’autres formations.

REPORTAGENaea Bennet

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER