mercredi 18 septembre 2019
A VOIR

|

Les compétences des sage-femmes bientôt élargies en Polynésie

Publié le

Publié le 24/01/2018 à 14:10 - Mise à jour le 24/01/2018 à 14:10
Lecture 2 minutes

C’est une reconnaissance qu’elles réclamaient.  Avec leur nouveau pouvoir de diagnostic et de droit de prescription, les sages-femmes pourront assurer le suivi gynécologique de prévention et de contraception.
“Le souci à l’heure actuelle c’est que des actes comme la pose de dispositif intra-utérin, comme le stérilet, la pose d’implanon, des actes comme ça, ne sont pas couverts par la loi en Polynésie”, explique  Carole Charles, présidente du syndicat des sages-femmes.

Jusque-là, les sages-femmes étaient limitées à des consultations de planification familial et dépistages du cancer du sein et du col de l’utérus.  Le projet de loi de Pays  lève toute restriction dans la prescription d’analyses de biologie et de radiologie, selon les besoins des patientes . L’élargissement des compétences permet d’offrir une offre de soins plus large pour les femmes. Car on ne compte qu’une dizaine de gynécologues en Polynésie.

Pour le docteur Maire Tuheiava, responsable du centre de consultations spécialisées en protection maternelle et infantile : “Cette accessibilité augmentée sur certaines problématiques féminines fait que pour les dames en Polynésie, ce sera un plus, en particulier dans les archipels où il est parfois difficile d’avoir des consultations gynécologiques.”

Les sages-femmes auront la possibilité aussi de réaliser les premières consultations pré IVG. Mais elles n’ont pas l’autorisation de pratiquer les interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse. L’agence de régulation de l’action sanitaire et sociale a encadré ce projet de loi. L’IVG relève des compétences de l’Etat. 
 
Le projet de loi du Pays a reçu un avis favorable du conseil de l’ordre des sages-femmes de la Polynésie française, du syndicat de sages-femmes de Polynésie française. Elles sont 140 à exercer en Polynésie. 

Reportage : Thomas Chabrol 

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV