mardi 2 mars 2021
A VOIR

|

Les avocats en grève en Polynésie aussi

Publié le

Publié le 26/10/2015 à 14:12 - Mise à jour le 26/10/2015 à 14:12
Lecture 2 minutes

Ce mardi, certaines affaires ont dû être reportées. Les avocats du fenua étaient en grève. « Le barreau s’est associé à un mouvement national de grève qui a été décidé par près de 160 barreaux sur 180 à l’initiative du Conseil national des barreaux pour montrer sa désapprobation contre le financement qui avait été prévu par la Garde des Sceaux, de l’aide juridictionnelle. Une nouvelle loi qui a été retirée en partie à ce jour », explique Me Dominique Antz, bâtonnier. 

En métropole, les avocats en sont à leur troisième semaine de grève. La Garde des Sceaux, Christiane Taubira, souhaite réformer l’aide juridictionnelle. La ministre de la Justice avait initialement prévu le relèvement du plafond de revenus pour les bénéficiaires de l’aide juridictionnelle ;  la refonte du barème de rémunération des actes ; mais aussi la participation des barreaux au financement de la réforme, avec le prélèvement de 15 millions d’euros (environ 1.8 milliard de Fcfp) en 2016-2017 sur les intérêts de fonds placés dans les caisses autonomes des règlements pécuniaires des avocats (Carpa).

C’est sur ce dernier point que les avocats expriment leur opposition. En Polynésie, « la grève est bien suivie par bon nombre d’avocats qui manifestent contre cette idée de faire financer l’aide juridictionnelle par les cabinets d’avocats eux-mêmes, assure Me Antz. On demande à une profession de s’autofinancer », déclare-t-il. 
Christiane Taubira est finalement revenue sur ce point en annonçant qu’elle renonçait au prélèvement prévu, de 5 millions d’euros en 2016 et 10 millions en 2017, sur les intérêts générés par ces Carpa.

Rédaction Web (Interview : Laure Philiber / Sam Teinaore)

Me Dominique Antz, bâtonnier

infos coronavirus