A VOIR

|

Les associations polynésiennes seront éligibles au Fonds de développement de la vie associative

Publié le

Publié le 26/03/2018 à 9:36 - Mise à jour le 26/03/2018 à 9:36
Lecture < 1 min.

Avec la suppression de la réserve parlementaire, les associations polynésiennes se retrouvent, aujourd’hui, en grande difficulté.

De ce fait, Nicole Sanquer, députée de la Polynésie française à l’Assemblée nationale, soulignant que le fonds de développement de la vie associative (FDVA) serait “la compensation parfaite à ce manque de subventions pour mener à bien les projets associatifs de notre Fenua”, a souhaité savoir si le Gouvernement entendait rendre éligible les associations de la Polynésie française à ce fonds, “afin que l’égalité réelle entre les territoires d’outre-mer soit respectée”.
 
En effet, la députée souligne le fait que, dans la circulaire traitant du FDVA, le fonds est applicable en Métropole et dans les départements d’outre-mer, mais ne mentionne pas les collectivités d’outre-mer, comme la Polynésie française.
 
Le ministre de l’éducation nationale a finalement adressé une réponse satisfaisante à Nicole Sanquer, s’engageant à ce que ces amendements intègrent l’éligibilité des associations polynésiennes dans le dispositif.
 
Les associations de la Polynésie française resteront donc éligibles au fonds de développement de la vie associative.

Rédaction web