mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Les ailes du désir

Publié le

Publié le 01/09/2018 à 13:34 - Mise à jour le 01/09/2018 à 13:34
Lecture 2 minutes

Tous rêvent un jour de prendre les commandes d’un 747 ou d’un A380. Mais avant d’obtenir leurs galons de commandant de bord, ils auront un long chemin à parcourir. Un chemin qui passe parfois par des écoles privées de pilotage. Comme celle-ci, dont la direction est venue en Polynésie démarcher de futurs élèves.

En 21 mois, les recrues sont censées acquérir tous les brevets indispensables pour intégrer une compagnie, ce que nous explique Julien Villes, Directeur général Airways College. “Ils sortent de Airways avec une licence de pilote professionnel, une qualification aux instruments et une qualification d’entraînement multi-pilote. Ce qui leur permet d’être totalement apte de rentrer dans une  compagnie aérienne.”

Parmi les candidats intéressés : de nombreuses jeunes femmes. Comme Meha’i Marapma, 18 ans, qui muri son projet depuis longtemps. “J’ai toujours voulu faire cela, c’est un rêve de petite fille et j’espère atteindre mon objectif. Devenir pilote de ligne.”

Reste que le prix de la formation n’est pas à la portée de tous. En moyenne, elle s’élève à un peu plus de 9 millions de francs. Mais la conjoncture actuelle rend l’investissement rentable selon le directeur de l’école. “En ce moment cela marche très très bien, on a beaucoup de recrutements. c’est le bon moment pour se former.”

Pas sûr pour autant que les futurs pilotes polynésiens prennent un jour les commandes des airbus de la compagnie au tiare ou des ATR d’Air Tahiti. Mais pour ces amoureux du ciel, l’essentiel est ailleurs, comme pour Oscar Tereopa. “Je suis un passionné d’aéronautique, et puis si il faut s’expatrier, on a pas le choix. si ici on embauche pas, il faut aller ailleurs. Ma seule envie est de réussir et de travailler dans le plus bureau du monde. Un cockpit, et peu importe la compagnie.”
 

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction