mardi 19 octobre 2021
A VOIR

|

Les agriculteurs font don de 6 tonnes de leurs invendus

Publié le

Ce vendredi matin, les communes de Papeete, Faa’a, Punaauia et Pirae ont reçu des dons alimentaires de la chambre d’agriculture. Pour éviter le gaspillage, la Chambre d'agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) a demandé aux agriculteurs qui le souhaitent de faire don de leurs invendus afin de les offrir aux familles nécessiteuses de Papeete.

Publié le 24/09/2021 à 16:56 - Mise à jour le 24/09/2021 à 16:56
Lecture 2 minutes

Ce vendredi matin, les communes de Papeete, Faa’a, Punaauia et Pirae ont reçu des dons alimentaires de la chambre d’agriculture. Pour éviter le gaspillage, la Chambre d'agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) a demandé aux agriculteurs qui le souhaitent de faire don de leurs invendus afin de les offrir aux familles nécessiteuses de Papeete.

Tout le personnel de la chambre d’agriculture a été mis à contribution pour conditionner les fruits, légumes, œufs et même crevettes, donnés gracieusement par des agriculteurs et éleveurs de Tahiti et Raiatea. Ce sont en tout 6 tonnes de nourriture qui seront offerts aux municipalités.

“Comme il y a eu le confinement, il n’y a pas eu d’école. Et rien que Tahiti et Moorea, c’est 45 000 repas par jour, c’est énorme, donc ce qui fait qu’il y a beaucoup de légumes qui n’ont pas été vendus” indique Thomas Moutame, président de la CAPL.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une fois acheminés dans les mairies, les denrées seront reconditionnées et envoyées aux familles sélectionnées par les services sociaux. Près de 200 familles bénéficieront de ces dons.

Pour les tavana, cet élan de solidarité devrait également inciter leurs administrés à changer de régime alimentaire. Un changement rendu nécessaire par la crise sanitaire. “Ces malades qui sont à l’hôpital, qui ont du diabète ou encore différentes maladies liées à l’alimentation, cela devrait nous interpeller aujourd’hui sur la prochaine façon de nous alimenter. Cette initiative enclenche à mon avis ce processus de transition alimentaire. Il faut que notre population change de façon de s’alimenter au vu de ce que nous avons subi” indique Abel Temarii, adjoint au maire de Pirae.

Les généreux donateurs n’ont tiré aucun profit de cette opération, si ce n’est la satisfaction d’avoir apporté à manger à des familles dans le besoin.

Rédigé par

infos coronavirus