vendredi 18 juin 2021
A VOIR

|

Les agriculteurs de Faaroa doivent régulariser leurs loyers

Publié le

Publié le 11/09/2017 à 13:23 - Mise à jour le 11/09/2017 à 13:23
Lecture < 1 min.

Un bail locatif coute en moyenne 10 000 cfp par an et par hectare selon l’état de terre et de la zone cultivable. Et à ce jour 23 agriculteurs sont redevables au territoire.
 
Certains accumulent au moins 20 années d’impayés et d’autres occupent encore les terres alors que le bail est achevé.
 
Face à cette situation, Le pays lance une procédure de régularisation. Difficultés financières, insouciance ou encore manque d’information, les agriculteurs se sont exprimés ce matin. Heureusement, La dette peut être échelonner comme nous l’explique Gwendoline Panai de la Direction des Affaires Foncières.
 
« Le receveur conservateur est tout à fait ouvert à toutes demandes de paiement échelonné, après, c’est à lui de prendre la décision. Nous ne sommes pas là pour sanctionner, mais pour accompagner. C’est la volonté du gouvernement. S’ils ont des droits, ils ont aussi des obligations, notamment le paiement des redevances. »
 

Rédaction web avec Jessica Doucet-Tuahu

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.