dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

L’école To’ata dit halte aux déchets

Publié le

Publié le 09/06/2019 à 8:56 - Mise à jour le 09/06/2019 à 8:56
Lecture < 1 min.

C’est à travers un projet pédagogique et le désir d’obtenir un écolabel que l’école To’ata a pris la décision de servir ses brochettes et autres frites dans des plats en bambou. Après concertation avec les parents d’élèves, des plats ont été achetés. « On ne s’attendait pas à un tel succès puisque tous les parents ont tout de suite répondu favorablement à cette initiative en achetant des bols en bambou » confie  Avearii Puhetini directrice de l’école Toata.

Du côté des parents le contrat est respecté, la majorité sont venus avec leurs propres plats qu’ils trouvent utiles à tous les niveaux ; et ils rappellent volontiers l’importance de la préservation de l’environnement. « On est sur une île, donc c’est très important de faire attention à l’environnement et à la production de nos déchets. On en produit beaucoup moins ce soir et c’est très bien pour le fenua. » estime un parent.

Si l’année scolaire et en particulier la fête de l’école se termine sur cette belle initiative, ce n’est pour autant pas la première action menée par l’établissement puisqu’en début d’année, un éco-cross avait été organisé.

Rédaction web avec Naea Bennett

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.