mardi 17 septembre 2019
A VOIR

|

L’eau chocolat, bientôt un mauvais souvenir à Taravao ?

Publié le

Publié le 21/03/2019 à 16:23 - Mise à jour le 21/03/2019 à 16:23
Lecture 2 minutes

Il a fallu attendre février 2019 pour que les habitants de Taravao-Centre disent au revoir à l’eau chocolat et bonjour à l’eau potable. Mis en service fin 2018, le forage Lucas ne distribuait pas encore de l’eau potable, et seule la source dite “Van Bastolaer” fournissait une eau de qualité depuis fin 2015 à la majorité des foyers du Plateau de Taravao.

>>> Lire aussi : La carte des eaux potables à Tahiti et dans les îles

Aujourd’hui, 550 foyers bénéficient désormais de l’eau potable à Taiarapu-Est. Le forage Lucas installé pour pouvoir bénéficier d’une eau propre à la consommation a représenté un coût total de 213 millions de Fcfp. 

“Nous sommes encore sur un système de distribution d’eau basé sur la récupération des eaux de surface de rivière, et c’est pour cela que quand il pleut, l’eau change de couleur (…) Tout le monde est conscient aujourd’hui qu’il y a un réel besoin de ‘potabiliser’ l’eau, cela fait partie des besoins immédiats à satisfaire chez chacun” explique Anthony Jamet, tavana de Taravao.

À Pueu, les habitants se plaignent encore que l’eau est sale et boueuse. En revanche, à Teueue, on se ravit d’avoir enfin de l’eau potable : “Je bois l’eau du robinet. (…) C’est une fierté. Les enfants ne tombent jamais malades, on est contents” nous dit Odile, une riveraine.

>> Lire aussi : Deux bornes à eau potable pour les habitants de Niau

Pour l’heure, la commune met un point d’honneur à alimenter l’ensemble des écoles de Taiarapu-Est. Le prochain établissement scolaire à bénéficier de l’eau potable sera le Sacré-Coeur.

En 2015, l’obligation de distribuer de l’eau potable pour les communes a été repoussée à 2024. Selon nos confrères de Polynésie la 1ère, le syndicat intercommunal à vocation multiple des Tuamotu-Gambier a demandé que l’échéance soit une nouvelle fois repoussée, à 2050.

 

Rédaction web avec Laure Philiber

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV