A VOIR

|

Le Trophée Babette : le 2e prix pour la Polynésie

Publié le

Depuis vendredi, se tient au parc des expositions à Paris le 7ème salon de la gastronomie des outre-mer. Un concours culinaire, le Trophée Babette y était organisé. Sylvianne Ebb qui avait été remarquée par Babette de Rozières lors de son passage en Polynésie y participait. Arrivée en finale, la cheffe a remporté le prix spécial de l’innovation et du goût, et le second prix du concours général.

Publié le 30/01/2022 à 19:38 - Mise à jour le 31/01/2022 à 11:35
Lecture 3 minutes

Depuis vendredi, se tient au parc des expositions à Paris le 7ème salon de la gastronomie des outre-mer. Un concours culinaire, le Trophée Babette y était organisé. Sylvianne Ebb qui avait été remarquée par Babette de Rozières lors de son passage en Polynésie y participait. Arrivée en finale, la cheffe a remporté le prix spécial de l’innovation et du goût, et le second prix du concours général.



Sylvianne Ebb reste concentrée sur son objectif, pour avoir une chance de gagner face à son adversaire, elle doit improviser une recette à partir de trois ingrédients imposés : le risotto, la betterave et le parmesan.

“Il y a trois note qui sont sur l’aspect, sur la texture, sur le goût” précise le commissaire du concours, Stéphane Rey. Les quatre membres du jury dont la cheffe Dina Nikolaou, espéraient bien pouvoir retrouver tout le caractère de la cuisine de nos îles à travers la recette de Sylviane : “La cuisine polynésienne, c’est plutôt le cœur, le sentiment, c’est les couleurs, c’est les odeurs… C’est tout ça que l’on aime, c’est la Polynésie qu’on adore.”

Sylviane a eu une heure pour préparer un mille-feuilles d’espadon. Et alors que son adversaire semblait plutôt à l’aise, notre cheffe elle, a été un moment déstabilisée : “je ne vais pas mentir, c’est un peu difficile parce que je ne connais rien au vrai riz de risotto.”

Heureusement, elle a pu compter sur le soutien de ses compatriotes venus l’encourager avec leurs instruments de musique. Après une heure de cuisine et de pression, Sylviane peut enfin faire déguster son plat. Le résultat était au rendez-vous. Le jury a apprécié : “c’est bien présenté, on voit bien qu’elle a bien utilisé les ingrédients qu’il faut, l’espadon c’est cuit comme il faut… c’est bon.” Pour le chef Alain Fontaine, la Polynésienne a rendu des saveurs qu’elle connait bien et c’est ce qui a fait la différence : c’est l’exotisme de ses recettes et on sent bien qu’elle est imprégnée de sa région.

Malgré le stress ressenti et après délibération, Sylviane remporte la partie et accède à la finale : “c’est une fierté pour moi, c’est la première fois que je mets les pieds en France. Et j’ai dit à mon mari que j’avais rencontré des chefs vraiment géniaux.”

Sylviane Ebb a remporté deux prix, celui de l’innovation et du goût ainsi que le deuxième prix du concours général.