samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Le transport des malades entre Tahaa et Raiatea

Publié le

Depuis le confinement et l’arrêt complet des vols inter-îles, les caboteurs sont les seuls autorisés à continuer le ravitaillement dans les îles. Mais faute de pouvoir transporter des passagers, c’est aux communes que reviennent la responsabilité de transférer les malades vers l’hôpital d'Uturoa.

Publié le 27/03/2020 à 18:50 - Mise à jour le 27/03/2020 à 19:28
Lecture < 1 min.

Depuis le confinement et l’arrêt complet des vols inter-îles, les caboteurs sont les seuls autorisés à continuer le ravitaillement dans les îles. Mais faute de pouvoir transporter des passagers, c’est aux communes que reviennent la responsabilité de transférer les malades vers l’hôpital d'Uturoa.

Depuis lundi 23 mars, les communes des Raromatai ont la responsabilité d’organiser les transports des malades et patients nécessitants des soins médicaux vers l’hôpital de Raiatea. Avec l’arrêt complet des vols domestiques inter-iles, le bateau reste le seul moyen de transport pour les dialysés, les malades du cancer ou les femmes enceintes. « C’est une première pour nous » explique Pouvanaa Oopa, pompier de Huahine.

Et Maupiti n’échappe pas à la règle. Ce matin, les deux bateaux de la commune étaient de sortie. Les pompiers acheminaient une maman et son enfant pour des examens complémentaires. Ils devaient également ravitailler l’île en nourriture et médicaments pour l’infirmerie. « On profite aussi de l’occasion pour venir ravitailler les magasins et les particuliers, ainsi que de récupérer les traitements des administrés, les médicaments dont ils ont besoin » nous dit Woullingson Raufauore, maire de Maupiti.

Avec un seul ravitaillement par mois, cette expédition est essentielle. Les denrées alimentaires et médicales permettront à l’île de tenir une semaine. « D’ici trois semaines, j’espère qu’il y aura un autre grande ravitaillement parce que la population de Maupiti en a besoin » confie Hinano Lemaire, habitant de Raiatea. « Normalement, on devrait encore se déplacer la semaine prochaine, mais on verra, selon l’évolution des consignes de sécurité, de la quarantaine, et du confinement. On verra à ce moment-là » précise le maire de Maupiti.

Tant que la Polynésie sera en confinement, les communes vont continuer d’assurer les évasans vers l’hôpital d’Uturoa, ainsi que le ravitaillement en nourriture et médicaments pour Maupiti.

Les autorités rappellent que seuls les bateaux en lien avec les besoins sanitaires sont autorisés à naviguer.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV