samedi 31 juillet 2021
A VOIR

|

Le transport des malades entre Tahaa et Raiatea

Publié le

Depuis le confinement et l’arrêt complet des vols inter-îles, les caboteurs sont les seuls autorisés à continuer le ravitaillement dans les îles. Mais faute de pouvoir transporter des passagers, c’est aux communes que reviennent la responsabilité de transférer les malades vers l’hôpital d'Uturoa.

Publié le 27/03/2020 à 18:50 - Mise à jour le 27/03/2020 à 19:28
Lecture < 1 min.

Depuis le confinement et l’arrêt complet des vols inter-îles, les caboteurs sont les seuls autorisés à continuer le ravitaillement dans les îles. Mais faute de pouvoir transporter des passagers, c’est aux communes que reviennent la responsabilité de transférer les malades vers l’hôpital d'Uturoa.

Depuis lundi 23 mars, les communes des Raromatai ont la responsabilité d’organiser les transports des malades et patients nécessitants des soins médicaux vers l’hôpital de Raiatea. Avec l’arrêt complet des vols domestiques inter-iles, le bateau reste le seul moyen de transport pour les dialysés, les malades du cancer ou les femmes enceintes. “C’est une première pour nous” explique Pouvanaa Oopa, pompier de Huahine.

Et Maupiti n’échappe pas à la règle. Ce matin, les deux bateaux de la commune étaient de sortie. Les pompiers acheminaient une maman et son enfant pour des examens complémentaires. Ils devaient également ravitailler l’île en nourriture et médicaments pour l’infirmerie. “On profite aussi de l’occasion pour venir ravitailler les magasins et les particuliers, ainsi que de récupérer les traitements des administrés, les médicaments dont ils ont besoin” nous dit Woullingson Raufauore, maire de Maupiti.

Avec un seul ravitaillement par mois, cette expédition est essentielle. Les denrées alimentaires et médicales permettront à l’île de tenir une semaine. “D’ici trois semaines, j’espère qu’il y aura un autre grande ravitaillement parce que la population de Maupiti en a besoin” confie Hinano Lemaire, habitant de Raiatea. “Normalement, on devrait encore se déplacer la semaine prochaine, mais on verra, selon l’évolution des consignes de sécurité, de la quarantaine, et du confinement. On verra à ce moment-là” précise le maire de Maupiti.

Tant que la Polynésie sera en confinement, les communes vont continuer d’assurer les évasans vers l’hôpital d’Uturoa, ainsi que le ravitaillement en nourriture et médicaments pour Maupiti.

Les autorités rappellent que seuls les bateaux en lien avec les besoins sanitaires sont autorisés à naviguer.

infos coronavirus