lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Le Tahitian Dreamliner : « une expérience unique et attrayante »

Publié le

Publié le 13/10/2018 à 15:55 - Mise à jour le 13/10/2018 à 15:55
Lecture 2 minutes

Gouvernement, élus à l’assemblée de la Polynésie, employés de la compagnie au tiare… Ils étaient tous présents, ce dimanche matin à l’aéroport de Faa’a, pour accueillir le Tahitian Dreamliner. Vingt ans après la réception des tout premiers avions d’Air Tahiti Nui, ce Boeing 787 n’est que le premier d’une flotte de quatre appareils. Et le P-dg de la compagnie, Michel Monvoisin, n’en est pas peu fier. Son discours a été un éloge à l’avion qui « a ouvert la voie à une nouvelle génération d’appareils ». « Depuis son lancement, le 787 a transporté plus de 263 millions de passagers. Il a contribué à ouvrir plus de 180 lignes. Plus de 50 % de la structure de l’avion est en matériaux composites, ce qui permet un confort de vol sans égal en termes de silence. L’empreinte sonore est réduite de 60 %. Il fait moins de bruit qu’un ATR », s’est amusé le P-dg, avant de lister les avancées technologiques de l’appareil.
 
Système de purification par filtration gazeuse qui élimine les polluants et les odeurs pour une meilleure qualité de l’air ambiant ; un niveau d’humidité en cabine plus élevé pour atténuer les effets de sécheresse ; une technologie led de dernière génération pour créer diverses ambiances à l’intérieur de l’appareil (« Nos passagers se réveilleront tout en douceur sous la palette des roses et des mauves de Gauguin ou ils dîneront dans l’atmosphère tamisée d’un coucher de soleil sans fin », a détaillé Michel Monvoisin) ; capteurs intelligents qui détectent les turbulences à l’avance et ajustent automatiquement les surfaces de contrôle des ailes afin d’atténuer les secousses ; système avancé de divertissement à bord manipulable avec des écrans tactiles de haute définition beaucoup plus larges ; et Internet haut débit accessible depuis chaque écran, mais aussi en wi-fi sur les tablettes et mobiles connectés.
 
En termes de consommation, le Dreamliner permettrait à Air Tahiti Nui une économie de carburant de l’ordre de 20 à 25 % et devrait également générer 20 à 25 % d’émission de CO2 en moins. D’une capacité de 294 places, l’avion ne comprend plus deux, mais trois classes à bord : une classe affaires avec un lit de 2 mètres de long ; l’introduction d’une classe Premium economy (« l’une des meilleures au monde », a précisé Michel Monvoisin) ; et une classe économique des « plus confortables au monde », toujours selon le P-dg, qui va jusqu’à promettre « une expérience client de bout en bout unique et attrayante qui transcende l’expérience cabine et commence au moment même où le voyageur, pour qui la Polynésie est encore un rêve, voit notre marque pour la toute première fois ». « Le Tahitian Dreamliner fera la fierté de tous les Polynésiens et sera un formidable ambassadeur », a-t-il conclu.
 

Rédaction Web avec Jeanne Tinorua-Tehuritaua et Thierry Teamo

infos coronavirus