mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Le tableau de Jésus Miséricordieux à l’église Saint-Joseph de Faa’a

Publié le

L’œuvre sera présentée aux fidèles mardi soir à l’église Saint-Joseph de Faa’a. Six mois de travail ont été nécessaires à l’artiste Jean-Marie Pierre d’Avray pour peindre une reproduction de l’icône de Jésus Miséricordieux. L’artiste avoue avoir été transporté par sa foi tout au long de sa réalisation.

Publié le 30/12/2019 à 15:32 - Mise à jour le 30/12/2019 à 15:33
Lecture 2 minutes

L’œuvre sera présentée aux fidèles mardi soir à l’église Saint-Joseph de Faa’a. Six mois de travail ont été nécessaires à l’artiste Jean-Marie Pierre d’Avray pour peindre une reproduction de l’icône de Jésus Miséricordieux. L’artiste avoue avoir été transporté par sa foi tout au long de sa réalisation.

La prière l’a aidé pour peindre cette icône de 3 mètres 20 de hauteur et 1 mètre 68 de largeur, la plus grande de l’église catholique en Polynésie. À 75 ans, Jean-Marie Pierre d’Avray a réalisé cette œuvre à la demande du Père Abraham, prêtre de l’église Saint-Joseph de Faa’a. Sur une toile, le peintre est parti des fonds plus foncés pour monter vers la lumière. Six mois de travail ont été nécessaires, une manière très intime d’exprimer sa foi. « Cela me transporte, me pénètre au fond de moi-même, cela m’édifie, cela m’apporte beaucoup de sensibilité » explique l’artiste peintre.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La réalisation de l’icône de Jésus Miséricordieux a nécessité rigueur et patience. L’artiste à multiplié les couches de lavis pour créer de la transparence. Dans sa technique, il utilise aussi de l’émail vitrail : « Ce n’est pas facile à faire. Il faut que les applications de vernis ne craquent pas. Il faut être très attentif et minutieux ».

Une première icône avait été peinte pour l’église de Puurai. Le Père Abraham a souhaité en placer une dans sa paroisse. C’est avec émotion qu’il s’apprête à la dévoiler à ses fidèles lors de la messe de la Saint-Sylvestre.

À la paroisse Notre Dame de Grâce à Puurai, le peintre a également réalisé un triptyque. Des œuvres réalisées à base de peinture à l’huile, email vitrail, pâte d’argent et d’or.

Jean-Marie Pierre d’Avray s’est initié tardivement à l’art sacré, en 2013 seulement. Une révélation après avoir rangé les pinceaux pendant plusieurs décennies. L’artiste s’est formé à la peinture aux beaux-arts de Versailles de 1960 à 1966. L’art sacré a redonné sens à sa vie.

infos coronavirus