dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

Le syndicat de la fonction publique dénonce « une zone de non-droit »

Publié le

Dans un communiqué, le syndicat de la fonction publique explique avoir été alerté par les fonctionnaires de la Délégation de la Polynésie française (DPF) à Paris du comportement "particulier" de leur responsable.

Publié le 12/02/2021 à 16:14 - Mise à jour le 16/02/2021 à 12:10
Lecture < 1 min.

Dans un communiqué, le syndicat de la fonction publique explique avoir été alerté par les fonctionnaires de la Délégation de la Polynésie française (DPF) à Paris du comportement "particulier" de leur responsable.

« Dans la fonction publique du Pays, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne, et les fonctionnaires de la Délégation de la Polynésie française (DPF) à Paris peuvent en témoigner. Plusieurs d’entre eux ont donc alerté notre syndicat de l’atmosphère délétère qui règne dans ce service en raison du comportement pour le moins particulier de sa responsable. » écrit le syndicat dans un communiqué.

« Ce poste est occupé depuis six ans par madame Caroline Tang, filleule de l’actuel Président de la Polynésie. Nommée à la tête de la DPF au détriment de personnes bien plus expérimentées, estime le syndicat, elle a très vite montré son vrai visage et fait régner une telle peur dans le service que la majorité des fonctionnaires préfère aujourd’hui s’enfoncer dans un profond mutisme. Cette situation douloureuse pour les agents de la DPF est connue de la Présidence, tutelle de ce service. »

Selon le syndicat, Caroline Tang refuse notamment de favoriser le télétravail, de signer des attestations professionnelles de déplacement et intimiderait ses agents. « Madame Caroline Tang refuse de respecter la loi, et ce, systématiquement au détriment des agents de la DPF. » estime le syndicat.

« Maintenant qu’il sait, car nous avons transmis toutes les preuves de nos affirmations, le Président partage l’entière responsabilité de l’existence de cette zone de non-droit dans la fonction publique » termine le SFP. Contactée, la Présidence n’a pas encore donné suite à notre demande.

infos coronavirus