dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

Le SWAC de l’Intercontinental Bora Bora Thalasso Spa bientôt réparé

Publié le

Il s'agit du premier système de climatisation par pompage d'eau froide océanique en eau profonde (SWAC) installé en Polynésie. Active depuis 2006, l'installation est actuellement en panne mais sera bientôt réparée. Le remplacement de la conduite de captage sera assuré par la société Géocéan.

Publié le 13/04/2022 à 16:05 - Mise à jour le 18/04/2022 à 16:05
Lecture 2 minutes

Il s'agit du premier système de climatisation par pompage d'eau froide océanique en eau profonde (SWAC) installé en Polynésie. Active depuis 2006, l'installation est actuellement en panne mais sera bientôt réparée. Le remplacement de la conduite de captage sera assuré par la société Géocéan.

En panne depuis quelques temps, le SWAC de l’hôtel Intercontinental Bora Bora Resort Thalasso Spa à Bora Bora va enfin pouvoir être réparé. C’est la société Géocéan — qui a participé à la réalisation du SWAC du CHPF — qui va assurer le remplacement de la conduite de captage du système de climatisation.

Le montage des pièces se fera dans la baie de Phaëton, puis la structure sera remorquée jusqu’à l’Est de Bora Bora. Par soucis de sécurité, les activités nautiques et subaquatiques, la navigation, la circulation, le stationnement et le mouillage des navires dans la baie seront interdits lors de l’opération de sortie de la conduite. Les limites de la zone d’interdiction sont indiquées dans un arrêté pris en Conseil des ministres. La zone concernée est également présentée sous forme cartographique consultable auprès de la Direction polynésienne des affaires maritimes (DPAM) ou sur leur site internet. Le déclenchement du convoi est prévu entre le vendredi 15 avril et le dimanche 15 mai, de 5h30 à 12h00.

Le JRCC Tahiti sera informé a minima 12 heures avant le déclenchement des opérations afin de permettre une large diffusion par avis aux navigateurs (AVINAV).

Schéma de la configuration de remorquage de la conduite de Tahiti à Bora Bora (crédit : Haut-commissariat)

En cas de conditions météorologiques défavorables, le convoi pourrait être amené, en dernier recours, à se replier provisoirement dans le lagon de l’île de Taha’a. La conduite serait placée au Nord de la passe de Paipai. Le chenal resterait pleinement opérant pour les autres usagers du lagon mais une zone de sécurité de 100 mètres de large serait alors constituée autour des remorqueurs et de la conduite. Dans cette zone, la circulation, le stationnement et le mouillage de tout navire, embarcation ou engin, ainsi que la pratique de toute activité nautique ou subaquatique seraient interdits.

infos coronavirus