A VOIR

|

Le sort de Thomas Lefebvre-Segard, pas encore fixé

Publié le

Le directeur général d'Onati, Thomas Lefebvre-Segard est sorti souriant de l'entretien auquel il avait été convoqué par le président Conseil d'administration du groupe OPT (Office des postes et télécommunication). Il a pu exposer ses arguments et s'est dit plutôt confiant. Il devrait être fixé sur son sort dans les jours à venir.

Publié le 30/12/2022 à 12:43 - Mise à jour le 30/12/2022 à 19:57
Lecture 2 minutes

Le directeur général d'Onati, Thomas Lefebvre-Segard est sorti souriant de l'entretien auquel il avait été convoqué par le président Conseil d'administration du groupe OPT (Office des postes et télécommunication). Il a pu exposer ses arguments et s'est dit plutôt confiant. Il devrait être fixé sur son sort dans les jours à venir.

Une dizaine de personnes sont venue soutenir Thomas Lefebvre-Segard à l’entrée du siège du groupe OPT, ce matin. Les échanges ont été cordiaux selon Thomas Lefebve-Segard, qui s’est dit confiant dans le fait qu’une solution qui convienne à tout le monde soit trouvée. Le Conseil d’administration toujours réuni à l’heure du déjeuner, ce vendredi, se donne un temps de réflexion avant de rendre sa décision, qui devrait intervenir au plus tôt dans l’après-midi, au plus tard la semaine prochaine.

Selon le Directeur général de la SAS Onati, 2022 a été une “année exceptionnelle” pour l’entreprise tant au niveau commercial, que social ou technique. Ce serait même la meilleure, en terme commercial, depuis très longtemps “en 11 mois, on a fait mieux que 6 années.

Les nouvelles offres de Vini ont été pointées du doigt, mais selon le Directeur général, ce sont des offres qui devaient être lancées pour répondre aux attentes des consommateurs et pour contrer la concurrence qui fait baisser les prix. Pour lui, Vini doit proposer les meilleurs services et les meilleures offres aux polynésiens. “si déficit il y a, ce n’est pas lié à ces nouvelles offres qui sont sorties (…) ces nouvelles offres ne pèsent, j’ai envie de dire entre guillemet, que 200 millions sur l’ensemble du budget de Onati.” Ce qui pèserait sur le budget de Onati, ce seraient “des décisions du passé” ou externe à la société précise le directeur général.

La SAS Onati est en pleine transformation, réorganisation et c’est pour cela que Thomas Lefebvre-Segard a été embauché, en août 2021. Son mandat est prévu pour 3 ans et il estime qu’on ne peut pas transformer un opérateur en 3, 6 ou 12 mois. La société est pour l’instant à mi-parcours et les choses bougent. “On ne peut pas crier victoire, bien au contraire. Mais on a le choix de dire que 2022 est une bonne année et on a le droit d’être fiers de ce qu’on a tous fait. Après oui, il faut construire l’avenir et oui, là il y a beaucoup beaucoup de choses à faire“. Thomas Lefebvre-Seguard veut continuer à investir et développer l’entreprise.

Sollicité, Jean-François Martin, le président du conseil d’administration du groupe OPT, a indiqué qu’il ne s’exprimerait pas sur le sujet pour l’instant.