A VOIR

|

Le secteur du charter nautique confiant pour 2022

Publié le

À Raiatea, les sociétés de charters dressent un bilan plutôt satisfaisant pour 2021. Et malgré l’augmentation des cas Covid, l’arrivée du variant Omicron et les récentes pluies, 2022 semble se profiler sous de meilleurs auspices.

Publié le 19/01/2022 à 15:46 - Mise à jour le 19/01/2022 à 15:56
Lecture < 1 min.

À Raiatea, les sociétés de charters dressent un bilan plutôt satisfaisant pour 2021. Et malgré l’augmentation des cas Covid, l’arrivée du variant Omicron et les récentes pluies, 2022 semble se profiler sous de meilleurs auspices.

Malgré une année 2021 marquée par la crise Covid, les charters nautiques aux îles Sous-le-Vent s’en sortent bien. Certaines sociétés ont même pu remontrer la pente et retrouver une activité normale avec les aides du Pays. “En 2021, on a réussi à retrouver notre équilibre financier. On a bien été aidé par le Diese pour nos salariés, et par les charges fixes pour le prix de la marina” explique Patricia Hubbard, responsable de la société Moorings. “On s’en sort plutôt bien pour 2021 parce qu’on finit avec une progression de 20% par rapport à 2020. On a bénéficié des aides du territoire qui nous ont permis de conserver tout notre personnel” indique Fréderic Banneville, responsable de la société Dream Yacht Charter.

Et même si janvier 2022 affole les pluviomètres, le charter nautique a le vent en poupe. La reprise épidémique ne paraît pas affecter les réservations, bien au contraire. “Pour l’instant, on n’a pas d’impact sur l’avenir. Dès le mois de mars, ça va repartir. Pour avril/mai, le planning est plein. Donc on a bon espoir que 2022 sera une bonne année” ajoute Patricia Hubbard. “On est plutôt confiants. La saison 2022 s’annonce très bonne. On a un carnet de réservations qui est bien plein, surtout pour la période avril/juillet” confie de son côté Fréderic Banneville.