lundi 16 mai 2022
A VOIR

|

Communiqué

Le “ras le cocotier” des syndicats de personnels de santé

Publié le

COMMUNIQUÉ - Dans un communiqué intitulé "Ras le cocotier", les syndicats autonomes, représentants des personnels de santé (CHPF, hôpitaux de Raiatea, des Marquises, et Taravao et de la Direction de la santé), ont exprimé leur détresse et leur indignation concernant la situation sanitaire actuelle.

Publié le 18/02/2022 à 11:47 - Mise à jour le 18/02/2022 à 14:46
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUÉ - Dans un communiqué intitulé "Ras le cocotier", les syndicats autonomes, représentants des personnels de santé (CHPF, hôpitaux de Raiatea, des Marquises, et Taravao et de la Direction de la santé), ont exprimé leur détresse et leur indignation concernant la situation sanitaire actuelle.

“La santé des personnels de la santé est en détresse ! La santé des patients et de la population est en danger ! Le navire “santé” de la Polynésie de la Française coule et se meure… Des “merci” du Pays, nous n’en voulons plus ! Seuls comptent les remerciements des patients et de leurs proches !” peut-on lire dans le communiqué des syndicats autonomes de la santé, relayés par la CSTP-FO.

Ils déplorent notamment les mesures prises par le Pays : “des mesures pour réduire le nombre de morts mais qui ont multiplié les problèmes sociaux voire des déséquilibres mentaux ! Des mesures d’économie pour diminuer la durée de séjour des patients, réduire les effectifs et matériels au sein des services et établissements de santé au détriment de la qualité des soins ! Des mesures qui ont découragé voire démobilisé les personnels de la santé !”.

“Quelle indécence et quel irrespect ! Cessez de nous accuser ! Cessez de nous leurrer et de leurrer la population ! Cessez de nous diviser !”

Les syndicats SPCHDT/CSTP-FO, SPSISLV et KTPH

Un ras-le-bol général, et un coup de gueule, notamment concernant l’obligation vaccinale. Les syndicats des soignants dénoncent des traitements de faveurs accordés à certains membres du gouvernement : “certaines personnalités politiques y compris du gouvernement, pourtant en contact avec le public (ou alors ils ne rempliraient pas leurs rôles d’élus du peuple) sont et seront toujours exemptés de l’obligation vaccinale”. Et proposent une amende au franc symbolique “pour les fonctionnaires, plus encore pour les personnels de santé qui risquent leur santé pour soigner toute la population”.

Mireille Duval, secrétaire générale du SPCHDT/CSTP-FO :

“Il y a une grosse fatigue, et au-delà de ça, on a envie d’être considéré comme des êtres humains. (…) Le personnel de la santé aime ce qu’il fait, mais je pense qu’on les démotive, on les aide à être dégoutés de leurs métiers déclare Mireille Duval, secrétaire générale du SPCHDT/CSTP-FO. Je pense que quand on est pas du terrain, on n’est pas capable de comprendre ce qu’il se passe”.

infos coronavirus