mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Le projet de budget primitif 2019 du Pays adopté par le gouvernement

Publié le

Publié le 11/11/2018 à 15:50 - Mise à jour le 11/11/2018 à 15:50
Lecture 2 minutes

Hors écritures d’ordre, le budget primitif 2019 de la collectivité proposé par le gouvernement s’élève, en recettes et en dépenses, à 167,399 milliards Fcfp. Les recettes de fonctionnement sont estimées à 130,399 milliards Fcfp, dont 107,031 milliards Fcfp de recettes fiscales, en hausse de 7,974 milliards Fcfp, soit 8%, par rapport au budget primitif de 2018.

Le gouvernement a souhaité consacrer l’essentiel des ressources supplémentaires aux soutiens en faveur de la cohésion sociale et du développement économique. 

1,2 milliard Fcfp pour apurer le déficit de l’allocation complémentaire de retraite

Ainsi, l’évolution de la masse salariale, qui est le principal poste de dépenses de fonctionnement, reste contenue (+1%), de même que les dépenses de fonctionnement courant. Les dépenses de subventions, participations et contributions progressent, quant à elles, de 15%.
En particulier, une dotation de 1,2 milliard Fcfp est proposée pour apurer totalement le déficit cumulé de l’allocation complémentaire de retraite des travailleurs ayant cotisé moins de 15 ans.

Diminution de l’encours de la dette

En investissement, il est proposé d’inscrire en 2019, 28 milliards Fcfp de crédits de paiement nouveaux. Ces crédits seront financés grâce, notamment, à l’autofinancement net (11,363 milliards Fcfp), ce qui permet de poursuivre la politique de désendettement du Pays, tout en maintenant un niveau de commande publique élevé. Ainsi, l’encours de la dette polynésienne sera inférieur en 2019 au niveau de 2018 (estimé à 84 milliards Fcfp, contre 85,6 milliards Fcfp en 2017).
Les crédits nouveaux ainsi alloués viennent compléter les budgets déjà disponibles et seront affectés, notamment, à la poursuite des aménagements en réseaux et équipements structurants (12,2 milliards Fcfp), à la construction de logements (6,5 milliards Fcfp) et au soutien au développement des ressources propres (agriculture, pêche – 1,8 milliard Fcfp).

Au nombre de huit (fonds de régulation des prix des hydrocarbures, fonds de péréquation des prix des hydrocarbures, fonds pour l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés, fonds pour l’amortissement du déficit social, fonds pour le développement du tourisme de croisière, fonds pour l’emploi et la lutte contre la pauvreté, fonds de l’investissement et de garantie de la dette, du fonds de prévention sanitaire et sociale), les comptes spéciaux disposent de recettes fiscales propres destinées à couvrir les dépenses relatives à leur objet. Les inscriptions au budget primitif 2019 pour l’ensemble de ces comptes font l’objet d’une seule délibération.

Ces projets de budgets primitifs vont être transmis pour examen, dans le courant de la semaine prochaine, par la commission de l’économie de l’Assemblée de la Polynésie française. Ils seront soumis au vote des représentants lors de la séance plénière du 6 décembre prochain.
 

Compte-rendu du Conseil des ministres

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub