mercredi 5 août 2020
A VOIR

|

Le programme Resccue discuté à Punaauia

Publié le

Publié le 31/07/2017 à 16:10 - Mise à jour le 31/07/2017 à 16:10
Lecture < 1 min.

Ce comité régional rassemble une à deux fois par an les représentants de la communauté du Pacifique, de la Nouvelle-Calédonie, de Fidji, de Vanuatu et de la Polynésie française afin de faire un point d’avancement du programme.  En Polynésie, il a démarré en septembre 2015 sur les sites de Moorea et de Rikitea.
 
L’objectif du projet Resccue? accroître la résilience des pays et territoires insulaires du Pacifique face aux changements globaux par la mise en œuvre de la gestion intégrée des zones côtières. Il concerne deux territoires d’outre-mer (Nouvelle-Calédonie et Polynésie française) et deux états indépendants du Pacifique (Fidji et Vanuatu).
 
Il est structuré autour de 5 composantes : gestion intégrée des zones côtières, analyses économiques, mécanismes économiques et financiers, communication, capitalisation, gestion du projet.
 
Le comité régional permet de faire un tour d’horizon sur l’avancement du projet dans les quatre territoires concernés. Cette vision régionale est propice à l’échange d’expérience sur les succès mais aussi sur les difficultés rencontrées et les solutions éventuellement.

 

Rédaction web avec communiqué

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

45 surfeuses en lice pour la Reef Vahine Cup

Tehinahoohu Tupea-David, membre du comité organisateur de la Reef Vahine Cup, nous parle de cette première compétition de surf organisée depuis la levée du confinement. A partir de ce vendredi, et jusqu'à dimanche, elle réunit 45 surfeuses de tout âge sur le spot de Taharuu.

Un accès facilité à la médiathèque de la Maison...

Cette mesure s’inscrit dans le prolongement des démarches entreprises par le ministère de la Culture en faveur de la démocratisation de l’accès...

SpaceX a ramené sur Terre deux astronautes pour la...

"Bienvenue sur Terre, et merci d'avoir volé sur SpaceX", a annoncé le chef des opérations de SpaceX, Mike Heiman, aux astronautes, qui...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV