lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

Le gouvernement en visite à Manihi, Takaroa et Takapoto

Publié le

Le Président Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Culture, en charge de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et du ministre des Grands travaux, René Temeharo, s’est rendu, jeudi et vendredi dans l’archipel des Tuamotu, à Manihi, puis à Takaroa et Takapoto.

Publié le 25/09/2021 à 12:01 - Mise à jour le 26/09/2021 à 9:57
Lecture 6 minutes

Le Président Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Culture, en charge de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et du ministre des Grands travaux, René Temeharo, s’est rendu, jeudi et vendredi dans l’archipel des Tuamotu, à Manihi, puis à Takaroa et Takapoto.


Manihi veut miser sur le tourisme

Le nouveau maire de Manihi, John Drollet, et ses conseillers municipaux ont accueilli la délégation gouvernementale à l’aéroport de l’atoll. Sur place, le maire a expliqué le besoin d’aménager le débarcadère de l’aéroport afin de préparer et d’accompagner la future rénovation de l’hôtel Kaina Village et la prochaine construction d’un lotissement social OPH de 15 lots individuels de 1000 m2 chacun. En effet, l’ancien hôtel Kaina Village a trouvé un investisseur polynésien qui a la ferme intention de reconstruire cet hôtel. Sur cette partie du motu, l’OPH a aménagé un lotissement à habitat dispersé de 15 lots pour des familles de Manihi en besoin de décohabitation.

Le président a ensuite visité la centrale hybride de l’atoll qui permet à la commune d’économiser plus de 60% de gazole sur une année. Manihi est donc dans une transition énergétique plus respectueuse de l’environnement, et a ainsi enterré tout son réseau électrique. Cette centrale hybride est bien entretenue et est amenée à s’étendre, en perspective des futurs projets hôtelier et de logement sur l’atoll.

Le maire et la délégation gouvernementale ont fait par la suite un point sur les besoins de l’île et les projets d’aménagement de quais et de débarcadères. La population de Manihi se déplace principalement par bateau et les places au quai sont devenues insuffisantes. Un agrandissement du quai s’avère donc nécessaire. Le maire a également insisté sur un projet d’aménagement de la marina du village principal de Turipaoa, avec un embellissement de cet espace comprenant une promenade, un espace restauration et un espace d’artisanat. La vocation touristique de Manihi doit reprendre sa place dans le paysage économique polynésien.

Le ministre de la Culture a, en outre, devant le conseil municipal, incité la population à valoriser leur culture paumotu, en chants, en danses, en artisanat et en musique avec le rythme si particulier du “tairi paumotu”.

Le ministre des Grands travaux a détaillé les projets inscrits au budget. Le maire a également évoqué les projets de la commune associée de Ahe, avec notamment les aménagements proches du quai d’Ahe. Le maire a lors de cette rencontre remercié le Pays d’avoir récemment finalisé le balisage nocturne du lagon de Manihi. Ce balisage a amélioré la vie quotidienne de la population de cet atoll. À la fin de la rencontre, le président a remis les clés d’un Fare OPH à une famille de Manihi.

À Takaroa, la population bâtit son avenir sur la résilience

Vendredi matin, le Président et ses ministres se sont rendus à Takaroa, atoll situé à une demi-heure de vol de Manihi. Le tavana Panaho Temahaga et son conseil municipal avaient organisé un accueil fleuri de la délégation gouvernementale à l’aéroport. Puis le maire a conduit le président vers la mairie pour la levée des couleurs et un chant des enfants. Une jeune fille de 10 ans a déclamé un orero très émouvant, parlant de la culture “vahitu”. Le président et le maire se sont rendus au quai principal pour évoquer des aménagements souhaités facilitant le débarquement des goélettes, les rénovations du hangar communal et l’élargissement du chenal pour les goélettes.

Sur cette zone portuaire, le maire souhaite acquérir une parcelle appartenant à Météo-France afin d’y construire un espace commercial pour l’artisanat, pour les produits frais de l’île et un espace connecté. Le maire a tenu également à montrer l’utilité et la nécessité d’élargir et de rehausser le radier du village qui s’avère désormais trop étroit et trop bas. Le président a accueilli favorablement cette demande justifiée. Enfin, l’ensemble de la délégation a visité le chantier de l’école et abri de Takaroa. Ces deux bâtiments sont d’une superficie totale de près de 900 m2. Ils seront principalement destinés, en usage quotidien, à des classes de primaire et de maternelle. Au sein d’un des bâtiments, un dispensaire est également prévu. Ce nouvel abri devrait être livré en novembre prochain.

Une nouvelle cantine sera également livrée, laquelle, selon le maire, ne propose que des plats à base de produits locaux afin de s’inscrire dans la dynamique initiée par le Vice-président, Tearii Te Moana Alpha, en charge du secteur primaire, et par le nouveau président de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire, Thomas Moutame. Le maire a également évoqué la demande de bétonnage de la portion de route de 800 m menant vers l’aéroport avec une électrification également de cette zone. La thématique des logements insalubres de l’atoll a aussi été abordée. pe Président a donné son accord pour aider dans les meilleurs délais les familles se trouvant dans cette situation.

Takaroa a été l’un des atolls les plus prolifiques en termes d’activité perlicole. Mais aujourd’hui, son lagon est pollué par les déchets, cordages, lests, sacs à naissain, etc, laissés à l’abandon dans le fond du lagon. Le maire a proposé au président une méthode et une organisation pour le ramassage des déchets de la perliculture immergés dans le lagon de Takaroa. Le président est favorable à la proposition qui a été faite par le maire de Takaroa. Le nettoyage du lagon de Takaraoa, pour enlever les déchets laissés par l’activité perlicole, est nécessaire pour assainir ce lagon. Ce sera une expérience pilote qui pourra être reproduite dans d’autres atolls à vocation perlicole confrontés au même problème.

Le Président a, à la fin de visite de l’atoll, échangé avec la population sur le sujet de la pandémie de covid et sur les projets qui apporteraient un plus dans la vie quotidienne de la population. Cette visite du président a ainsi permis à la délégation gouvernementale et au maire d’échanger sur de nombreux projets utiles à la population de Takaroa. Cette rencontre a également permis de prioriser les nombreux projets évoqués, dont celui de l’électrification des zones habitées.

Prochain lotissement OPH à Takapoto

Après Takaroa, le président et le maire se sont rendus à Takapoto. Accueillis par le conseil municipal de cette commune associée, le président et les ministres ont aussitôt débuté une visite des sites où sont prévus des travaux. Le premier site visité a été le prochain lotissement OPH de 15 lots individuels de 900 m2 chacun. La viabilisation du site est terminée et il reste à finaliser la liste des attributaires de ces 15 lots par la commission d’attribution de l’OPH.

Le souci principal évoqué par les élus de l’atoll a été celui du quai et de l’accostage rendu difficile en cas de forte houle. L’atoll de Takapoto ne possède pas de passe. De ce fait, le besoin d’une marina, dans le lagon de l’île, est avéré pour cet atoll perlicole.

Rédigé par

infos coronavirus