Le préavis de grève des pompiers des aérodromes « suspendu »

Publié le

Un accord de « suspension » du préavis de grève de la Fédération de rassemblement des agents des administrations de Polynésie (FRAAP) a été signé, jeudi soir, entre les syndicalistes et les représentants du gouvernement. Le spectre d’un blocage de nombreux aérodromes du Pays s’éloigne donc.

Publié le 08/09/2023 à 10:17 - Mise à jour le 08/09/2023 à 10:17

Un accord de « suspension » du préavis de grève de la Fédération de rassemblement des agents des administrations de Polynésie (FRAAP) a été signé, jeudi soir, entre les syndicalistes et les représentants du gouvernement. Le spectre d’un blocage de nombreux aérodromes du Pays s’éloigne donc.

Après près de 3 heures de négociations, jeudi soir, les parties ont convenu d’une suspension du préavis de grève qui arrivait à échéance, ce vendredi, à zéro heure. Les représentants de la FRAAP se sont dit satisfaits. « A 95%, c’est acté », a indiqué Gérard Barff, délégué syndical.

Seul point en suspension, celui du passage de 50% à 100% de temps de travail pour les pompiers de cinq aérodromes du Pays. Ce qui est envisageable « à condition qu’ils remplissent certaines fonctions supplémentaires (…) comme l’entretien des espaces verts », a souligné le ministre en charge des Transports, Jordy Chan.

« Cela fait beaucoup de travail sur les espaces verts si on passe à un temps plein. Sur ces aérodromes, nous avons conclu qu’il fallait mener une étude en interne pour déterminer l’opportunité d’augmenter la charge de travail », a-t-il ajouté.

– PUBLICITE –

Des réunions entre les syndicalistes, des représentants de la Direction de l’Aviation Civile et du gouvernement, sont donc prévues durant les deux semaines à venir pour parvenir à un accord sur ce dernier point.  « Mais si dans 15 jours, ce n’est pas respecté, là, c’est direct la grève », a prévenu Gérard Barff.

Dernières news