lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Le pôle de santé mentale verra le jour dans trois ans

Publié le

Publié le 22/11/2016 à 16:34 - Mise à jour le 22/11/2016 à 16:34
Lecture < 1 min.

La demande est importante depuis un certain nombre d’années, car le secteur de la psychiatrie a toujours été le parent pauvre en matière d’offre de soins. Avec cette structure, le Pays pourra combler ce déficit.

Pour Patrick Howell, ministre de la Santé, « C’est une bonne chose, mais nous aurons encore besoin de renforcer ce secteur, car avec la situation que nous connaissons sur les Îles du Vent et sur les autres archipels, il faudra dans les années à venir mieux structurer l’offre en matière de santé » mentale. Ce pôle est un des maillons de la chaîne. »

Sur l’encadrement, « Le personnel est déjà là, éparpillé un peu partout. Au niveau de l’unité « mère enfant », nous avons le Cams. Pour la toxicomanie et alcoologie, nous avons du personnel à la direction de la Santé, et pour la pédopsychiatrie nous avons une structure à Hamuta et une autre, délocalisée à Faa’a. Ce pôle devrait leur permettre de travailler dans de biens meilleures conditions. »

Le coût total des travaux s’élèvent à plus de 4 milliards de Fcfp dont 3,257 milliards financés par l’Agence française de développement. Pour l’équipement, le financement s’élèvera à 170 millions de Fcfp.
 

Rédaction Web avec Manava Tepa et Juliano Tautu

infos coronavirus