mercredi 27 octobre 2021
A VOIR

|

Le point sur l’observatoire de la scolarisation des enfants de moins de trois ans

Publié le

La ministre de l’éducation, Christelle Lehartel, a présidé lundi après-midi la première réunion de l’observatoire de la scolarisation des enfants de moins de trois ans, en présence du vice-recteur Philippe Lacombe.

Publié le 28/09/2021 à 10:20 - Mise à jour le 28/09/2021 à 10:20
Lecture < 1 min.

La ministre de l’éducation, Christelle Lehartel, a présidé lundi après-midi la première réunion de l’observatoire de la scolarisation des enfants de moins de trois ans, en présence du vice-recteur Philippe Lacombe.

Selon un communiqué de la Présidence, la scolarisation des enfants de moins de trois ans est un moyen efficace avéré pour favoriser la réussite des élèves en particulier lorsque pour des raisons sociales, culturelles, linguistiques et/ou géographiques, les familles sont éloignées de la culture scolaire. Cette scolarisation précoce est donc développée dans des écoles situées en environnement social défavorisé.

Ce dispositif a des besoins spécifiques et requiert une organisation des activités, un matériel adapté et un lieu de vie qui se distinguent nettement des autres classes de maternelle. Ainsi, un plan d’action territorial de scolarisation a été élaboré et adressé aux écoles maternelles et primaires qui accueillent les tout-petits. 

L’observatoire, qui est un espace d’échanges et de concertation, vise à collecter, confronter, et rassembler l’ensemble des données statistiques et sociologiques, mais aussi à identifier les secteurs propices à l’ouverture de ce dispositif et à mettre à disposition des enseignants des ressources pédagogiques.

Les partenaires naturels de cet observatoire sont les représentants des parents d’élèves, les élus, le Fare Tama Hau, le centre de consultations spécialisées en protection maternelle et infantile, ainsi que les services sociaux. 

Rédigé par

infos coronavirus