lundi 19 octobre 2020
A VOIR

|

Le Pays en bonne voie pour adhérer au GIP Enfance en danger

Publié le

Le président de la Polynésie française est en mesure de proposer l’adhésion du Pays au Groupement d’Intérêt Public pour l’Enfance en Danger, établissement en charge du fonctionnement du Service National Téléphonique de l’Enfance en Danger.

Publié le 27/11/2019 à 16:45 - Mise à jour le 27/11/2019 à 16:57
Lecture 2 minutes

Le président de la Polynésie française est en mesure de proposer l’adhésion du Pays au Groupement d’Intérêt Public pour l’Enfance en Danger, établissement en charge du fonctionnement du Service National Téléphonique de l’Enfance en Danger.

Grâce à la réforme des services sociaux menée en mars 2018, la direction des Solidarités, de la Famille et de l’Égalité s’est dotée d’une cellule de signalement consolidée et d’un bureau de prévention. Ainsi, parmi les priorités identifiées le renforcement du partenariat dans le domaine de la protection de l’enfance en danger est activement mis en œuvre afin d’améliorer la coordination inter-services, permettant ainsi d’apporter une réponse socio-éducative et judiciaire rapide aux situations les plus préoccupantes.

Dans ce cadre, et compte tenu de la spécificité géographique de la Polynésie française, il apparaît que le recours à une plateforme d’écoute de l’enfance en danger représente une avancée considérable dans le repérage des situations à risques.

Suite aux travaux préparatoires de la direction des Solidarités, de la Famille et de l’Égalité envisageant la faisabilité du raccordement du Pays au 119 (le service national téléphonique de l’enfance en danger), il apparaît qu’une demande officielle est maintenant opportune. Sur le plan technique, la société Onati garantit la possibilité de développer des solutions adaptées sur le plan téléphonique.

Sur le plan du traitement des signalements, d’une part, un important travail de coordination des travailleurs sociaux de la direction des Solidarité de la Famille et de l’Égalité est réalisé et les procédures internes sont optimisées. D’autre part, le partenariat avec la justice, le Parquet, la direction générale des Enseignements et de l’Education ou la direction de la Santé conduit à l’élaboration d’outils de travail communs et à la mise en place de circuits d’informations efficaces et opérationnels.

Pour le partenariat avec le Groupement d’Intérêt Public pour l’Enfance en Danger (GIP Enfance en Danger), deux visioconférences ont été organisées permettant aux ingénieurs de ce projet de mieux se connaître et d’avancer concrètement sur des questions techniques et de procédures. En ce qui concerne la pertinence du projet au regard de la précédente Ligne Verte polynésienne, des échanges entre professionnels maîtrisant le sujet ont réussi à déterminer les points d’amélioration de ce dispositif et à concevoir cette nouvelle initiative avec le souci de mieux répondre aux attentes du Pays dans ce domaine.

La participation au fonctionnement du 119 est estimée à environ un million de Fcfp par an. Dans la continuité des travaux préparatoires en vue du raccordement au 119, le président de la Polynésie française est donc désormais en mesure de proposer l’adhésion du Pays au Groupement d’Intérêt Public pour l’Enfance en Danger, établissement en charge du fonctionnement du Service National Téléphonique de l’Enfance en Danger.

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres
3,6 milliards Fcfp d’investissements agréés en défiscalisation locale
– Mise en place de la zone de pêche réglementée d’Atimaono
– Nouvelle concertation avec les professionnels pharmaceutiques
– Maintien des prix des hydrocarbures au 1er décembre
– Le Pays soutient le développement des entreprises polynésiennes
– Définition de la stratégie d’exploration des grands fonds marins polynésiens
– Projet de loi du Pays relatif à l’habitat social
– Point sur le dispositif d’aide à l’équipement en matériels de radiocommunication
– Actions de prévention au travail : Journée des préventeurs le 4 décembre
– Projets de loi du Pays et de délibérations portant modifications des -dispositifs d’Aide au Digital (DAD) et d’Aide à la Connexion Internet (ACI) et création du dispositif d’Aide à l’Inclusion Digitale (AID)
– Treizième édition du Salon Te Noera a te Rima’i
– Présentation du jury et de la sélection du 17e Festival International du – – Film documentaire Océanien
– Journée internationale pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap
– Adhésion au GIP Enfance en danger

infos coronavirus

Au lendemain des élections, la Nouvelle-Zélande enregistre un cas de coronavirus

La Nouvelle-Zélande a fait état dimanche d'un nouveau cas de coronavirus, deux semaines après une déclaration de la Première ministre Jacinda Ardern qui se félicitait que son pays ait "de nouveau vaincu le virus".

Faa’a : l’enterrement d’un cas de Covid-19 crée la psychose

Le premier enterrement d’une victime du coronavirus a Faa’a a eu lieu ce dimanche matin au cimetière de Saint-Hilaire. Un enterrement qui a suscité de vives inquiétudes chez une riveraine qui craint d’être contaminée par la dépouille mais qui, paradoxalement, dénonce également les travaux de la commune. Ces derniers ont en effet créé un espace réservé aux personnes décédées du Covid, ce qui l’empêche désormais de sortir se promener.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV