mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

La Polynésie bientôt confinée ?

Publié le

Les partenaires sociaux enchaînent les rencontrent avec les autorités. Ce jeudi matin, le Pays a donné un accord de principe sur un confinement total de la Polynésie.

Publié le 19/03/2020 à 17:09 - Mise à jour le 20/03/2020 à 9:42
Lecture 2 minutes

Les partenaires sociaux enchaînent les rencontrent avec les autorités. Ce jeudi matin, le Pays a donné un accord de principe sur un confinement total de la Polynésie.

Mercredi, après plusieurs propositions des partenaires sociaux, le Pays leur a présenté le plan de sauvegarde de l’économie. Une nouvelle réunion a eu lieu ce jeudi.

« Nous avons eu notre deuxième réunion comme prévu avec le vice-président. Ça a été l’occasion de discuter plus en détail des mesures (…) Nous sommes assez satisfaits de la réunion (…) Nous avons obtenus l’accord de principe du vice-président par rapport à nos deux principales demandes. La première étant la mise en confinement le plus rapidement possible de la population mais également, nous avons eu la confirmation que le gouvernement nous soutenait pour la mise en place du revenu minimal de solidarité qu’on demandait », explique Maxime Antoine Michard, président du syndicat des restaurants, bars et snacks.

Les partenaires sociaux ont de nouveau demandé l’extension des mesures de solidarité nationale à la Polynésie. « Ça nous semble vraiment primordial que l’Etat participe aux efforts qui vont être faits par le gouvernement local »

Après le Pays, les partenaires sociaux rencontrent en ce moment le haut-commissaire Dominique Sorain.

Y aura-t-il un confinement dès ce week-end, ou au plus tard lundi ? C’est ce qu’attendent les partenaires sociaux de leur rencontre avec le haut-commissaire, depuis 17 heures. Dominique Sorain les a invités peu après leur réunion à la présidence, où ils ont anticipé le confinement avec le vice-président Teva Rohfritsch. Selon eux, il aurait donné un accord de principe au confinement.

Selon les partenaires sociaux, le Revenu Minimum de Solidarité de 120 000 Fcfp pour tous les employés et tous les patentés coûterait près de 8 milliards au Pays… Mais pour un mois de confinement seulement. Si la mesure se prolongeait, l’aide de l’Etat deviendrait vitale.

Pour le moment, on ne sait pas encore qui va financer cette mesure. Mais tous reconnaissent qu’elle est urgente. Le Pays et l’Etat ont restreint leur communication aujourd’hui et toutes ces informations nous proviennent des syndicalistes et des employeurs.

(Mise à jour) En réunion avec les partenaires sociaux, le haut-commissariat aurait évoqué un renforcement des mesures mais pas de confinement pour l’instant. « On a obtenu la prise de conscience, c’est le plus important : ils ne pourront pas dire qu’on ne les avait pas prévenus » a déclaré Christophe Plée, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises.

infos coronavirus