mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Le parc de chambres dédiées à la quatorzaine arrive à saturation

Publié le

Le Pays informe, par voie de communiqué, que le parc de 144 chambres dédiées à la quatorzaine sanitaire arrive à saturation. Il ne peut plus accueillir de personnes supplémentaires.

Publié le 16/02/2021 à 15:32 - Mise à jour le 16/02/2021 à 17:32
Lecture < 1 min.

Le Pays informe, par voie de communiqué, que le parc de 144 chambres dédiées à la quatorzaine sanitaire arrive à saturation. Il ne peut plus accueillir de personnes supplémentaires.

Pour protéger la Polynésie française d’une propagation des virus variants, le gouvernement de la Polynésie française a pris des mesures imposant à tout passager arrivant de l’extérieur, outre le test RT PCR négatif et réalisé 3 jours avant l’embarquement déjà exigé, une quatorzaine stricte en site dédié ou à domicile, un test négatif réalisé au 12ème jour de la quatorzaine avant de pourvoir sortir à l’issue du 14ème jour.

A cet égard, le gouvernement de la Polynésie française informe les passagers pouvant justifier d’un motif impérieux avéré, que le parc de 144 chambres dédié à la quatorzaine sanitaire arrive à saturation. Il ne peut plus accueillir de personnes supplémentaires dans les conditions fixées par arrêté du gouvernement.

Aussi, tout futur passager justifiant d’un motif impérieux, dans l’impossibilité de différer son voyage en Polynésie française, et ne pouvant mettre en œuvre les exigences sanitaires nécessaires pour effectuer la quarantaine à domicile, est informé qu’il devra justifier d’une réservation hôtelière sur l’île de Tahiti, avant embarquement, et à sa charge entière auprès d’un établissement hôtelier agréé par le Pays à cet effet.

« D’autant qu’il nous est annoncé que sur les deux premiers vols de la semaine, il y a environ 300 passagers qui se sont enregistrés. Donc je ne le cache pas, nous ferons tout pour les décourager à venir en Polynésie française, nous a confié le président du Pays Edouard Fritch. Donc c’est une mesure qui est prise parce que nous voulons respecter l’idée originale qu’il faut se protéger de l’arrivée du variant chez nous en Polynésie française, donc on va prendre tous les moyens pour que cette population soit protégée. »

infos coronavirus