A VOIR

|

Le mitihue en rupture de stock

Publié le

Le mitihue et le lait de coco viennent à manquer dans les rayons. Si la rupture de stock intervient souvent à cette époque de l’année, elle dure cette fois plus longtemps que prévu. Certains commerçants peinent à s’approvisionner depuis novembre.

Publié le 17/01/2020 à 16:22 - Mise à jour le 20/01/2020 à 9:42
Lecture < 1 min.

Le mitihue et le lait de coco viennent à manquer dans les rayons. Si la rupture de stock intervient souvent à cette époque de l’année, elle dure cette fois plus longtemps que prévu. Certains commerçants peinent à s’approvisionner depuis novembre.

Tous les ans, c’est la même chose. Les fêtes de fin d’année entraînent une surconsommation de coco. Mais ce n’est pas tout. A cette période de l’année, les fournisseurs de la noix prennent également des congés. Résultat : la matière première n’est plus récoltée.

“Le coco vient des îles, et pendant les fêtes ils n’arrivent pas à fournir, explique Jasmine, une commerçante. Pour l’instant, il n’y a qu’un fournisseur qui arrive à me fournir de temps en temps, mais il n’y en a pas beaucoup et il ne peut pas en donner plus.”

A Tavararo, Yves Dauphin a dû diviser sa production par deux. “On produit entre 300 et 500 litres pour le moment, mais il faut qu’on arrive à 1000 litres, c’est mieux”, confie ce producteur de mitihue.

Selon lui, de nouveaux facteurs viendraient perturber l’approvisionnement en cocos. Comme le changement climatique, mais aussi l’afflux de touristes.

“C’est tous les ans pareil mais pas autant de jours, peut-être parce que c’est la saison chaude, il y a moins de cocos, poursuit-il. Peut-être que les bateaux de croisière qui arrivent à Raiatea y sont également pour quelque chose. Parce qu’on se fournit à Raiatea. Et s’ils offrent des cocos à 1000 touristes, ça fait 1000 cocos qui partent.”

Mais dans l’ensemble, les producteurs rassurent : le mitihue ne devrait pas tarder à retrouver le chemin des étals. Dès le mois prochain, les récoltes devraient reprendre un rythme normal.