vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Communiqué

Le ministre de la Santé discute innovation au CHU de Bordeaux

Publié le

COMMUNIQUÉ - Le ministre de la santé en charge de la prévention, Jacques Raynal, s’est rendu à Bordeaux pour rencontrer les principaux responsables du CHU Raymond Pellegrin.

Publié le 17/05/2022 à 13:57 - Mise à jour le 17/05/2022 à 14:02
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUÉ - Le ministre de la santé en charge de la prévention, Jacques Raynal, s’est rendu à Bordeaux pour rencontrer les principaux responsables du CHU Raymond Pellegrin.

Un accueil et une réunion au niveau de la Direction ont été organisés avec Yann Bubien, directeur général du CHU et Fazi Leblanc, directrice générale adjointe.

Plusieurs rencontres sur des thèmes concernant la Polynésie ont été abordés. Une première réunion ayant trait à l’éducation thérapeutique et au parcours de soins avec la présentation du parcours de soins des malades « chroniques » a été animée par le docteur Marianne Lafitte et monsieur Luc Durand. Ont ainsi été mis en place 23 programmes en 2010, 55 programmes d’éducations thérapeutiques en 2022, et 21 programmes concernent les CHU partenaires. La coordination de ces programmes est assurée par le CHU de Bordeaux.

Une innovation pourrait intéresser les services de santé de Polynésie : la « e-ETP » qui consiste en un télé-suivi des malades chroniques. Une plateforme de télé-santé est en cours de réalisation avec la création d’une application numérique destinée au patient.

Le Dr Francesco Salvo a présenté un sujet qui tend à prendre de plus en plus d’importance pour la sécurité des patients et malades : la pharmacovigilance et l’addictovigilance. En Polynésie française, la mise en place d’une telle activité ayant pour intérêt la sécurité des soins et la lutte contre les addictions, va nécessiter la rédaction de textes de loi spécifique par l’ARASS sous l’égide du ministère de la Santé en charge de la prévention.

Ces sujets feront l’objet d’une mission de personnel du CHU de Bordeaux au cours du troisième trimestre 2022.

Le Dr Jacques Raynal a ensuite visité les services de maladies infectieuses. Au cours d’une rencontre avec le Pr Didier Neau et le Dr Arnaud Desclaux du service des maladies infectieuses, le thème de l’antibiorésistance a été évoqué. Il s’agit de la résistance de certaines bactéries aux traitements par des antibiotiques.

Il semble important de pouvoir disposer en Polynésie d’un centre de référence qui pourrait avoir une audience régionale (Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, etc.). Ce centre servirait d’appui à la prévention de l’antibiorésistance dans le Pacifique. Il s’agit d’une question majeure, selon l’OMS, qui signale un usage trop important d’antibiotiques de façon générale dans le monde.

La journée de visite du CHU de Bordeaux s’est terminée par une rencontre à l’Université avec les étudiants polynésiens inscrits dans les filières de santé.

Au cours d’une première réunion devant une centaine d’étudiants, Dr Jacques Raynal a procédé à une présentation du système de prise en charge de la santé en Polynésie et de ses structures administratives : ARASS, direction de la santé, le CHPF et le système libéral. De nombreuses questions d’ordre pratique ont été posées et les étudiants ont montré leur intérêt pour la Polynésie française.

Dans un deuxième temps, s’est tenue une rencontre avec une cinquantaine d’étudiants en fin de parcours d’études issus de l’Université de Polynésie française et dans différentes filières : médicale, odontologique, pharmaceutique, biologique. Ici également ont été traitées des questions ayant trait aux conditions du retour en Polynésie française, aux éventuelles conditions de conventionnement avec l’organisme de prise en charge qu’est la CPS, ou aux conditions d’accès à la fonction publique.

infos coronavirus