A VOIR

|

Le matériel réformé a trouvé acquéreur

Publié le

Ils ont le sens des bonnes affaires et n’ont pas manqué la vente aux enchères des biens réformés de la commune de Pirae. Véhicules de secours, camionnettes, équipement de jardinage et de bricolage, la quasi-totalité des produits exposés a été vendu.

Publié le 29/10/2022 à 15:22 - Mise à jour le 29/10/2022 à 15:22
Lecture 3 minutes

Ils ont le sens des bonnes affaires et n’ont pas manqué la vente aux enchères des biens réformés de la commune de Pirae. Véhicules de secours, camionnettes, équipement de jardinage et de bricolage, la quasi-totalité des produits exposés a été vendu.

C’était l’occasion à ne pas manquer. Les  pompiers de Taiarapu-Ouest ont fait l’acquisition de ce véhicule de secours d’urgence, car leur ambulance est accidentée. L’état général du véhicule réformé, est satisfaisant “on voit que le véhicule est toujours opérationnel.” Les secouristes en ont besoin, en urgence . Une ambulance neuve a déjà été achetée pour renforcer les moyens, mais la livraison tarde. ” Le véhicule est encore intact aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Du nettoyage à faire certes, une petite couche de peinture pour le remettre à neuf, mais on sait que lé véhicule va encore pouvoir nous servir en attendant l’arrivée de notre nouvelle ambulance” estime Haamoe Hoata, le chef adjoint du centre d’incendie et de secours de Taiarapu-Ouest.

Parmi les autres véhicules réformés, il y aussi un ancien 4×4 des pompiers de Pirae et même des fourgons accidentés de la police municipale. Tous ont trouvé preneurs. Les acquéreurs ont fait monter les enchères, des véhicules qui serviront principalement pour les pièces mécaniques.

Tehani a acheté un 4×4 de marque indienne pour 220 000 francs. Elle possède déjà un véhicule du même modèle, mais la marque n’est plus vendue à Tahiti. Impossible donc, de trouver des pièces en service après-vente. Alors cet achat dans une vente aux enchères c’est la meilleure option “si on arrive à la réparer tant mieux comme ça, ça nous fait 2 Mahindra. Au cas où, on n’arriverait pas à réparer, on mettrait le moteur de l’autre dans celle-là, parce que l’autre la carrosserie est bien abîmée.

Sur les 33 lots mis en vente par la mairie de Pirae, les appareils de jardinage et de bricolage ont rapidement trouvé acquéreur. Les prix varient entre 2000 et 5000 francs. Aldo a choisi d’anciens éclairages défectueux. Il projette de revendre les câbles, le reste de l’infrastructure sera transformé et réutilisé.

Faire du neuf  avec du vieux, ces acheteurs qui ont le sens du bricolage vont tenter de donner une nouvelle vie à tous ces équipements.