jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Le marae Arahurahu reste occupé

Publié le

Le délai d’expulsion rendu vendredi par le tribunal administratif aux revendiquants des terres du marae Arahurahu de Paea est arrivé à son terme ce dimanche matin. Les militants refusent de quitter les lieux. Une cinquantaine de personnes s’étaient mobilisées sur le site de Paea. Le rassemblement s’est déroulé de manière pacifique.

Publié le 23/08/2020 à 17:41 - Mise à jour le 23/08/2020 à 17:41
Lecture < 1 min.

Le délai d’expulsion rendu vendredi par le tribunal administratif aux revendiquants des terres du marae Arahurahu de Paea est arrivé à son terme ce dimanche matin. Les militants refusent de quitter les lieux. Une cinquantaine de personnes s’étaient mobilisées sur le site de Paea. Le rassemblement s’est déroulé de manière pacifique.

C’est dans une ambiance détendue, au travers de chants, de prière et autour d’un bon ma’a tahiti que les revendiquants attendaient ce dimanche matin l’arrivée des forces de l’ordre.

Le tribunal administratif a d’ordonné l’expulsion de ces familles qui se disent propriétaires des terres du marae Arahurahu de Paea. La justice leur a sommé de quitter les lieux dans un délai de 48 heures sous peine d’une astreinte de 80 000 Fcfp par personne et par jour de retard. Malgré cette décision, les revendiquants campent sur leurs positions.

Les militants occupent le parking du marae Arahurahu depuis trois mois. S’ils ont déjà refusé l’accès à certaines personnes, aujourd’hui les visiteurs avaient le droit d’entrer sur le site.

Du côté des autorités, pas d’intervention pour l’instant. Quant aux revendiquants, ils continueront leurs cérémonies toute la semaine.

infos coronavirus